Migration

Ni à l’OCPM, ni au SARA, ni ailleurs - STOP RENVOI

Discours du Collectif Perce-Frontières de ce mercredi 28 mars. Nous étions 200 pour dénoncer les mesures racistes de Maudet et sa clique et pour nous opposer à cette nouvelle procédure qui impose aux personnes déboutées de l’asile, d’aller se présenter régulièrement où elles risquent à chaque instant de se faire renvoyer sous peine de ne pas se voir délivrer leur "aide d’urgence", droit pourtant fondamental.

"Je ne suis pas raciste, mais..." Derrière le double langage de l’asile, un seul visage.

Pierre Maudet (conseiller d’Etat en charge du département de la sécurité et de l’économie) et l’Office cantonal de la population et des migrations (OCPM) lancent une nouvelle directive pour pourrir la vie des personnes en exil déboutées de l’asile. Peur, répression et renvois s’affirment toujours plus comme la seule politique d’asile à Genève.
Contre cette mesure et la politique raciste de Pierre Maudet, mobilisons-nous !
Venez nombreux-ses au rassemblement mercredi 28 mars, 17h30, devant l’Hôtel-de-Ville.

Migrations - Frontières

Rassemblement contre le chantage à l’aide d’urgence

Le département de M. Maudet force désormais les requérant.e.s d’asile débouté.e.s à se rendre auprès de la police de l’aéroport de Cointrin (SARA) en plus de l’Office cantonal de la population et des migrations (OCPM) et de l’Hospice Générale pour recevoir l’aide d’urgence. Le projet des autorités semble de plus en plus clair et évident. Appel à manifester.

Migrations - Frontières

Fermeture des bunkers : l’Hospice général et l’art de la récupération politique

La seule constante qu’il faut reconnaître aux autorités est celle de leur mépris à l’égard des personnes en exil en lutte, et vis-à-vis de leurs engagements : des membres du collectif No Bunkers traités de délinquants multi-récidivistes, aux habitants de Frank-Thomas qu’on remercie d’avoir sauvé leur foyer en les empêchant d’y retourner une fois celui-ci rénové, en passant par les renvois violents, la négation des violences policières et des responsabilités dans des drames comme l’incendie mortel du foyer des Tattes.

Migrations - Frontières

Ne tombons pas dans la tactique divisante du gouvernement érythréen !

Mardi 31 octobre à Asmara, environ cent jeunes étudiants sont courageusement descendus dans les rues pour s’opposer à la fermeture de leur école musulmane et pour demander la libération de leur directeur et d’autres membres du corps enseignant de leur école. Le régime érythréen a répondu par le feu, l’emprisonnement et la torture. Rassemblement contre la dictature, vendredi 10 novembre 14h, Place des Nations.

Migrations - Frontières

| 1 | 2 | 3 | 4 |

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.