Zürich

Il y a dix ans : l’Office fédéral des migrations tue

Le 17 mars 2010, Joseph Ndukaku Chiakwa un requérant d’asile nigérian mourait lors de son expulsion de force à l’aéroport de Zürich. Quelques jours plus tôt les maton·ne·s laissaient Skander Vogt mourrir dans sa cellule à la prison de Bochuz. Le 17 avril, c’est Umüt Kiran qui est tué d’une balle dans la tête par un policier vaudois. Si nous revenons aujourd’hui, dix ans après, sur ces trois cas, c’est pour ne pas oublier celleux qui sont mort·e·s des mains de l’État en Suisse.

Répression - Enfermement

| 1 | 2 | 3 | 4 |

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.