Suisse romande Analyses Antifascisme - Antiracisme

Comment certain.e.s membres de l’UDC banalisent l’antisémitisme

Ne provenant pas d’une tradition fasciste, l’antisémitisme n’a jamais été essentiel à l’idéologie de l’UDC. Néanmoins, l’influence du néo-fascisme ainsi que la tendance naturelle de l’extrême droite vers l’antisémitisme font que de nombreux membres de l’UDC utilisent une réthorique proche de l’antisémitisme, voire clairement antisémite pour certain.e.s.

Comme l’antisémitisme est rejeté par la majorité de la population et que les déclarations antisémites sont interdites dans de nombreux pays, les antisémites sont forcé.e.s de changer régulièrement de termes et d’"euphémiser" leur antisémitisme pour le rendre plus acceptable et échapper à des sanctions pénales. Elle.il.s utilisent dans ce but une sorte de langage codé qui leur permet de se reconnaître entre elles.eux tout en étant relativement indétectables pour l’observateur lambda.

Le "lobby mondialiste"

Selon le spécialiste de l’extrême droite Jean-Yves Camus « Le terme "mondialisme" est un néologisme apparu au début des années 1980 dans les milieux complotistes de l’extrême-droite anti-juive (cf. Yann Moncomble, La Trilatérale et les secrets du mondialisme, 1980) pour désigner l’action soi-disant concertée de sociétés secrètes, de groupes d’intérêts économiques ou de lobbies pour arriver à l’instauration d’un gouvernement mondial. » [1].
Il est comparable au terme "cosmopolitisme", plus ancien, qui est utilisé par les antisémites pour désigner la figure du juif considéré comme "sans racine" et insuffisamment patriotique (ci-dessous, une caricature antisémite soviétique dépeignant un juif "cosmopolite").
JPEG

Ce terme se retrouve aujourd’hui dans de nombreuses déclarations de personnalités UDC. Ci-dessous :

  • Le conseiller national UDC valaisan Jean-Luc Addor qui qualifie le PLR de « […] groupies du lobby mondialiste […] »
  • Les Jeunes UDC du Valais Romand qui partagent une caricature de Chapatte modifiée qui sous-entend que le paysage médiatique suisse se résume à un choix entre "Ecolovegan TV", "Télé Socialogaucho" et "Canal Mondialiste"
  • Le député UDC au grand conseil neuchâtelois Niels Rosselet-Christ qui qualifie le pape François d’ « […] hypocrite vendu à la solde des mondialistes […] »
  • Le député-suppléant UDC au grand conseil valaisan Damien Raboud qui voit les bons résultats de la Lega de Matteo Salvini comme une victoire des "nationaux" contre les "mondialistes"
    JPEG

Le but ici n’est pas de déterminer si les personnalités de l’UDC qui utilisent cette réthorique sont antisémites elles-mêmes. Néanmoins, ces termes sont nés dans les milieux d’extrême droites antisémite et conspirationnistes et sont encore abondamment utilisés par ces milieux. Leur but est de désigner les juifs de manière codée. Le fait que les membres d’un des plus grands partis de Suisse utilisent ces termes leur donne un accès au grand public, ce qui risque de populariser la pensée qu’ils sous-entendent et de répandre les théories conspirationnistes antisémites.

George Soros

George Soros est un milliardaire juif hongro-américain, fondateur de l’Open Society Foundations, un réseau de subventions qui a pour but de promouvoir des causes comme la "justice", l’"éducation", la "santé publique" et les "médias indépendants". Le financement qu’il apporte à des causes de centre-gauche en a fait la cible de théories conspirationnistes de la part de l’extrême droite. Selon ces théories, George Soros tirerait les ficelles de l’économie et de la politique mondiale.
La figure de Soros est utilisée par les antisémites pour viser de manière dissimulée la figure du "marionnettiste juif" qui serait derrière tous les mouvements auxquels l’extrême droite s’oppose (ci-dessous, une caricature antisémite qui illustre ce concept).
JPEG

Plusieurs personnalités de l’UDC désignent George Soros comme bouc émissaire, ci-dessous :

  • Jean-Luc Addor qui partage une image sous-entendant que George Soros influence la commission européenne
  • Le candidat UDC neuchâtelois au conseil national Yvan Perrin qui insinue que George Soros est derrière Opération Libero
  • Jean-Charles Legrix qui parle des plans "diaboliques" de George Soros
  • Niels Rosselet-Christ qui le qualifie de « [...] cellule cancéreuse pour la démocratie. », « [...] qui fait usage de son argent pour corrompre [...] » et qui « […] vit par l’argent […] »
    JPEG

Partage d’une caricature antisémite

Sur Facebook, les Jeunes UDC du Valais Romand on partagé une caricature antisémite, représentant Manuel Valls tenant un drapeau israélien et portant une kippa. Le but ici est clairement de le représenter comme étant à la solde des juifs et d’Israël.
On remarque également le drapeau arc-en-ciel LGBT en fond et l’oeil de la providence sur le turban du personnage central. On peut y voir une allusion aux prétendus liens entre les juifs, le soit-disant "lobby gay" et la franc-maçonnerie (l’oeil de la providence étant souvent associé à la franc-maçonnerie), des classiques de la rhétorique antisémite.
JPEG

Association des juifs à l’argent et à l’avarice

Lorsque Jérome Desmeules, député UDC au grand conseil valaisan, poste sur Facebook une vidéo montrant un.e conduct.eur.rice de Lamborghini passant sous la barrière d’un parking, ce qui lui permet d’éviter de payer, avec comme commentaire « Les riches toujours plus riches, y’a pas de petites économies ». Léo Rouvinez, membre valaisan de l’UDC, commente la publication avec une vidéo montrant des juifs hassidiques en train de danser. Le but ici est clairement d’évoquer une image caricaturale des juifs et de les associer à l’argent et à l’avarice. Le commentaire n’a suscité aucune réaction négative et n’a pas été supprimé.
JPEG

Le cas de Sébastien Thomas

Un des cas les plus inquiétants est celui de Sébastien Thomas, secrétaire des Jeunes UDC Genève. Sur Facebook, ce dernier a :

  • Attribué la note maximale de 5 étoile à Mein Kampf
  • Fais la promotion du négationniste français Jean-Yves Le Gallou
  • Partagé une publication des néo-nazis du Parti Nationaliste Suisse qui qualifie Bernard-Henry Lévy (cible régulière des antisémites) d’ « […] envoyé de Soros-Rotschild [...] », de « […] mondialiste acharné [...] » et de « […] semeur de chaos international [...] » en ajoutant que « […] sa communauté doit être dans l’exultation [...] » quant au fait qu’il soit invité à Infrarouge.
    JPEG

Articles de la même thématique...

Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme

Lettre d’Antonin Bernanos, militant antifasciste autonome incarcéré depuis six mois suite à la plainte d’un hooligan d’extrême-droite dont le groupe a été mis en déroute lors d’une confrontation de rue...

> Tous les articles "Antifascisme - Antiracisme"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.