Du 7 au 8 juillet 2017 à Hambourg les membres du G20 se réuniront pour la 12ème fois. Le G20 est le rendez-vous des 20 plus grandes puissances économiques de la planète durant lequel leurs représentants s’accordent sur les grandes lignes de l’agenda économique et financier global. Les leaders du « monde libre » et les dictateurs qui se présenteront à cette rencontre sont notoirement connus pour leurs actes criminels sur toute la surface du globe. Que ce soit Donald Trump et ses missiles, Vladimir Poutine et son soutien inconditionnel au régime de Bachar El-Assad ou encore Recep Tayyip Erdogan et le roi Salman qui apportent leur aide à Daesh, tous ont du sang sur les mains.

Alors que l’occident s’enfonce dans le piège des nationalistes, chiens de garde du capitalisme, le néolibéralisme cherche à nous faire croire qu’il n’y pas d’autre issue que celle de la « globalisation libérale heureuse ». Grâce à ce sysème, nous sommes désormais capables de commander des biens de consomation situés à l’autre bout de la planète, par contre il est impossible de venir en aide aux être humains et il est normal de les laisser s’entasser dans des camps de fortune ou pire de ne pas les secourir en mer méditerranée. L’hypocrisie est totale : qui fait fuir les réfugiéEs syriennes ? Qui a destabilisé la Syrie, l’Irak et profite du chaos du Moyen-Orient pour s’accaparer les richesses ? Cela fait 11 fois que ces puissances se réunissent, nous pouvons sans aucun doute dresser un constat à l’aune de cette 12ème rencontre : le problème est le système capitaliste lui-même ainsi que les dirigeants qui l’appliquent et le défendent.

En dehors des thèmes économiques et sécuritaires classiques, plusieurs autres thématiques seront abordées et de nombreux échanges avec la « société civile » sont prévus. Les « groupes d’engagement » constiutés pour ce G20 auront pour thème : le travail, la jeunesse, les femmes ou encore l’environement. La majortié de ces « problématiques » sont selon nous inhérentes au système capitaliste. Le seul interêt pour le G20 d’aborder ces sujets est de se réapproprier ces luttes issues de la contastation sociale et de s’en servir de soupape pour limiter la frustration des masses.

En tant que millitantEs, nous sommes toutes et tous concernéEs par le G20. Même si les décisions auront été prises bien à l’avance et que ce sommet n’est qu’une cérémomie, même si nous savons que tout ceci n’est qu’une immense mascarade politique et médiatique, nous nous devons de répondre à l’appel d’Hambourg afin de montrer notre solidarité avec les luttes du monde entier. Nous serons toutes et tous touchéEs dans nos luttes. Les répercussions ne toucheront pas seulement la politique « internationale » mais aussi nos luttes menées localement. Que nous millitions pour le soutien aux migrantEs, dans les luttes des travailleurs et des travailleuses, au sein de groupes féministes ou antifascistes.

À travers toute l’Europe differentes initiatives sont mises en place et organisent une résistance à cette rencontre. Hambourg a toujours été une ville de contestation et de résistance sociale. Le choix de cette ville pour acceuillir le G20 est une provocation. C’est une tentative de montrer au monde que même en ce lieu symbolique, toute résistance sera écrasée. Pour nous ce sera l’occasion que des dizaines de milliers de millitantEs se rencontrent, construisent de nouvelles perspecitves ensemble à l’échelle internationale et témoignent de leur force et solidarité.

Nous voulons nous unir au-delà de nos tendances politiques dans un but commun et acceptons toutes les formes de resistances contre le G20 !

En juillet tous et toutes à Hambourg !

Revolutionäres Bündnis Region Zürich (Alliance Révolutionnaire Région Zurich)
Anarchistische Gruppe Bern (Groupe Anarchiste Berne)
Revolutionäre Aufbau Schweiz (Réconstruction Révolutionnaire Suisse)
Réseau d’Agitation Genève

Articles de la même thématique...

Invitation au comité de soutien aux travailleuses.rs des EMS

Le lundi 20 novembre à 19h au Silure, première réunion du Comité de soutien aux travailleuses des EMS Plantamour et Notre-Dame. Pour mettre en place une solidarité concrète en cas de reprise de la grève, et se battre au côté des premier.ères...

Répression et critical mass

La critical mass de Genève aura 20 ans en mai 2018. De longues années de parades qui n’auront parfois rassemblées que quelques intrépides, et des fois certainement plus de mille personnes. Pourtant,...

> Tous les articles " Anticapitalisme - Lutte des classes "

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.