[Genève] "Alerte à Malagnou" (vol. 1) émission de radio le 8.04

Genève Médias | Libradio | Malagnou

LibrAdio invite le collectif de Malagnou, menacé d’expulsion, pour une émission en direct et en public le samedi 8 avril de 15h à 18h.

Le printemps est arrivé et la maison collective de Malagnou (Chêne-Bougeries) est toujours bien vivante. Mais la mobilisation se poursuit car l’Etat de Genève, propriétaire des lieux, veut toujours expulser ses habitant.e.s au 30 juin 2017 pour y construire un hypothétique centre de requérants d’asile (pour relire la réaction du collectif de Malagnou à ce projet, voir plus bas).

Le samedi 8 avril de 14h à 18h, l’émission web-radio LibrAdio invite Malagnou pour parler de la genèse de l’occupation, du projet collectif derrière cette maison, des souvenirs de luttes liés de près ou de loin à cette maison de la menace d’expulsion, et de quelques bonnes raisons de s’auto-organiser dans une ville comme Genève. Cette émission sera enregistrée en direct de Malagnou, dans le célèbre infokiosque, et en public ! Elle pourra aussi être écoutée plus tard sur le site de l’émission.

Un second volet de l’émission aura lieu au mois de mai pour aborder la question des conditions de vie imposées aux migrant-e-s à Genève.

Pour en savoir plus :
- "Logement étudiant collectif de Malagnou, non à l’expulsion !" (octobre 2016)

- "Malagnou 2017 : l’expulsion c’est toujours « non »" (janvier 2017)

- Blog du collectif d’habitant-e-s de Malagnou


Articles de la même thématique...

[Genève] La Tortue défendra Malagnou

Lettre ouverte des habitantes de la Tortue en soutien à leurs voisines du collectif Xénope - Malagnou Kids On The Block. Notre maison est la leur, votre maison est la notre. Nous ne nous laisserons...

> Tous les articles "Logement - Squat"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.