Genève Infos locales Migrations - Frontières Stop Bunkers | UDC

[Genève] Ni bunkers, ni Blocher ! Communiqué de presse de No Bunker !

Communiqué de presse de No Bunkers suite à la manifestation du lundi 31 août 2015.

Démonstration de force de No Bunkers contre l’UDC et le racisme des élites suisses

La manifestation « No Bunkers – No Blocher » du lundi 31 août a fait l’objet d’une participation large et déterminée. Immigré-e-s, étudiant-es, travailleur-euses et collégien-nes se sont retrouvés dans la rue pour marquer leur opposition à la politique nationaliste et raciste de l’UDC. Rappelons que Blocher s’est toujours opposé à la construction de nouveaux foyers d’accueil pour les réfugié-e-s. Sa politique est donc directement co-responsable du gâchis des bunkers et à la montée du racisme en Suisse.

La manifestation a débuté à l’angle de l’avenue du Mail et de la rue de l’Ecole-de-médecine. Ne cédant pas aux provocations policières, le cortège s’est mis en marche vers la rue Harry-Marc, la Place neuve puis le quartier de Grottes et des Pâquis. Les slogans scandés durant la manifestation faisaient référence à la grève de la faim de Mohamed, à la situation des requérants d’asile dans les bunkers ainsi qu’au nationalisme rance propagé par l’UDC. Des discours ont eu finalement lieu sur la Place de la Navigation où le cortège a pris fin.

Il est intolérable d’accueillir un personnage comme Blocher à Genève, et inacceptable de soutenir les politiques de l’UDC, qui prétendent que le droit des êtres humains à la libre circulation devrait être soumis aux intérêts économiques.

Le racisme, en Suisse et ailleurs, est organisé par les classes bourgeoises, afin de justifier le rejet des migrant.e.s et l’exploitation des plus faibles.

Les partis de droite et d’extrême-droite cherchent à cacher le rôle de la Suisse dans la production de la misère économique et politique qui provoque les déplacements de populations. Ils cherchent à diviser la population sur la base de leur nationalité, mais nous ne mangerons pas de ce pain là. Il est foncièrement erroné d’opposer les classes populaires d’Afrique et du Moyen- Orient aux classes populaires suisses et européennes. Blocher, Freysinger et leurs supporters ne sont pas les bienvenus dans la Genève multiculturelle !

Que retenir de la lamentable carrière politique de Christoph Blocher ?

Ce dernier a parfaitement réussi son OPA sur l’ensemble de la droite suisse. Le discours paranoïaque de l’UDC sur le risque d’une invasion étrangère est aujourd’hui entré dans le langage courant. Il n’est dès lors pas étonnant de voir Pierre Maudet, pur produit du PLR, déverser son fiel sur les militants du collectif No Bunkers. Notre position est claire et sans ambages : des mobilisations sociales d’ampleur sont nécessaires pour contrer cette nouvelle pensée dominante raciste, conservatrice et réactionnaire !

La manifestation d’aujourd’hui en appelle d’autres.

No Bunkers a été touché par l’expulsion de l’un de ses membres vers l’Espagne il y a deux semaines. A l’heure actuelle, quatre autres migrants ayant participé à l’occupation du Grütli croupissent dans les prisons de la Favra (Puplinge) et de Frambois (Satigny). On retrouve parmi eux notre camarade Mohamed, membre du Collectif No Bunkers, qui mène une grève de la faim depuis 36 jours (voir Le Courrier du 21 août 2015). A bout de force et mettant sa vie en danger, il demande seulement le droit de vivre sur le territoire suisse, auprès de ses proches. La classe politique fait la sourde oreille, au début essayant de prétendre qu’il ne fait pas une grève de la faim, et Maudet allant jusqu’à nier publiquement le passage à tabac de Mohamed par des agents de police, et ce malgré toutes les preuves contredisant sa version. Faudra-t-il encore un mort pour mettre fin à cette maltraitance d’État ?

La manifestation de ce jour leur est dédiée.

Fermeture des bunkers !
Pas de racistes dans nos quartiers ! Solidarité avec les migrants !

Collectif No Bunkers

P.-S.

Pour voir tous les articles publiés sur renverse.ch à ce sujet : le fil d’infos No Bunker !

Articles de la même thématique...

Le collectif Lutte des MNA suspend l’occupation du Grütli

Le collectif lutte des MNA s’est engagé à quitter le Grütli, ce soir, le vendredi 24 janvier, suite à la promesse du Conseil administratif et suite aux déclarations d’hier du Conseil d’Etat de prendre en charge les quinze mineurs...

[VIDEO] 5ème jour de l’occupation des MNA : rassemblement

L’occupation suit son cours au Grütli. Retour en images sur le 5ème jour et le rassemblement du soir. La prise de parole du collectif de lutte des MNA est reproduite entièrement ici. RDV : Manifestation le 21 janvier à 18h à la Place...

> Tous les articles "Migrations - Frontières"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.