Lausanne Infos locales Anticapitalisme - Lutte des classes Organisation

[JRV] Création d’une Organisation Révolutionnaire Vaudoise

Les Jeunes Révolutionnaires Vaudois·e·s sont une organisation révolutionnaire ayant pour but l’agitation des masses. Nous sommes pour le moment un petit groupe ayant la volonté de grandir pour mener à bien de grandes actions. Nous nous réunissons pour mener ensemble des études d’ouvrages révolutionnaires, discuter d’actions à mener et de l’organisation et la mise en œuvre de ces actions, discuter des problèmes existants en Suisse, de comment les résoudre, d’aider les organisations sœurs, mais avant tout de servir le peuple. Nous partageons nos connaissances pour avoir la meilleure et la plus sécurisée des organisations que nous pouvons concevoir.

Camarades, aujourd’hui en Suisse le parlement est constitué de 199 fascistes sur les 200 sièges1. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, qui montre la domination fasciste et bourgeoise en Suisse. Il est temps de réinstaurer un rapport de force et de répliquer face aux assauts menés contre les classes populaires. Il est temps d’arrêter de nous laisser faire, le temps est venu de nous soulever contre nos oppresseurs. Nous ne pouvons plus accepter que la bourgeoisie accumule de plus en plus de capitaux, alors que les masses s’appauvrissent à chaque lever du soleil. Nous ne pouvons plus tolérer que la police bourgeoise, bras armé de l’état capitaliste, continue à malmener le peuple. La police protège les biens bourgeois, comme l’immobilier par exemple. La ville nous appartient, elle appartient à nous les masses, nous ne pouvons plus laisser les bourgeois spéculer et encore moins posséder nos bâtiments, car ils nous appartiennent. Nous refusons de reconnaître la propriété privée, qui est une saloperie bourgeoise que nous allons éradiquer. Nous ne pouvons plus accepter le sexisme, le racisme, l’homophobie, la précarité, l’individualisme et l’impérialisme. N’ayons pas peur des tigres en papier, après tout. Nous n’avons cité qu’une petite partie des luttes, il est évident que nous soutenons toutes les luttes progressistes, leur convergence est essentielle. Nous devons nous organiser, ne pas attendre que le changement vienne à nous, mais lutter pour le changement.

Plus que jamais, dans cette situation où l’offensive de la bourgeoisie s’accentue contre la classe ouvrière et les masses populaires, les masses doivent se révolter. Faute de perspectives révolutionnaires, les luttes se retrouvent dans des impasses, certains voient dans le réformisme et le révisionnisme moderne le moyen de leur libération, mais de ce fait se retrouvent acculés contre un mur infranchissable. Faute de grand mouvement populaire, le vote est inutile, et même dangereux, il pousse à considérer que l’on peut faire de la politique en mettant un vulgaire bout de papier dans une boîte tous les trimestres. Le vote sert à limiter la frustration des masses et à diluer leur voix, et permet au système en place de survivre un peu plus longtemps, en leur faisant penser que tout ce qu’il y a à faire pour changer l’ordre social c’est de passer par la légalité bourgeoise. Mais nous le savons, si la légalité bourgeoisie existe, c’est pour servir la bourgeoisie. Les partis réformistes et révisionnistes entraînent la résignation et un sentiment d’impuissance. C’est ce pour quoi nous nous organisons pour la révolution. Par la révolution nous amènerons le socialisme, par l’expropriation de la bourgeoisie, la collectivisation des moyens de production et la mise en place du pouvoir prolétarien. Il faut se battre, car c’est le seul moyen pour une véritable libération des masses. Nous ne pouvons pas rester les bras croisés en attendant le lancement de la GPP dans les Alpes. Nous devons acquérir les armes, nous entraîner et nous former, cela prend du temps, c’est un travail de longue haleine.

La révolution n’est pas un dîner de gala, ce n’est pas un procédé qui se déclenche automatiquement dès que les conditions sont réunies, car cela fait depuis fort longtemps qu’elles le sont. La révolution ce n’est pas un objet romantique, ce n’est pas se saisir du Palais fédéral, des bâtiments administratifs d’un pays, la révolution, c’est agiter les masses, créer des bases derrière les lignes ennemies, harceler l’ennemi quand il faut harceler l’ennemi, battre en retraite quand il faut battre en retraite, car la révolution est une guerre de mouvement. Ce n’est pas non plus quelque chose qui se termine une fois le pouvoir pris, car même après, certains chercheront à rétablir le système capitaliste. Ce combat est le renversement d’une classe par une autre, c’est un processus long qui nous amènera à terme à une société sans classes et sans état.

L’organisation JRVaud est ouverte à toutes personnes indépendamment de l’âge. Toutes personnes ayant des idées révolutionnaires et une envie de mettre un terme à l’oppression capitaliste sont les bienvenues. Cela fait un an que nous existons, nous avons décidé de passer aux choses sérieuses et d’ouvrir le groupe afin de pouvoir mettre en pratique la théorie révolutionnaire. Nous ne pouvons plus rester les bras croisés face à tout ce que nous avons pu citer plus haut. N’hésitez pas à nous contacter, à participer à l’une de nos réunions et voir si vous souhaitez nous rejoindre.

Comment nous rejoindre ?
Les Jeunes Révolutionnaires Vaudois·e·s sont ouverts, nous vous invitons à nous contacter par e-mail afin que l’on puisse se rencontrer et vous invitez à l’une de nos réunions.

Comment nous contacter ?
Vous pouvez nous retrouver dans la rue, si vous nous voyez à une manifestation par exemple, ou par e-mail. Nous consultons notre boite e-mail toutes les 48h.

Notre adresse e-mail : jrvaud@riseup.net

Vous trouverez notre clé publique si dessous. Si vous savez comment chiffrer l’e-mail, nous vous recommandons de le faire.

Clé PGP, Miroir 1, Miroir 2

Vous pouvez aussi nous envoyer un e-mail en nous demandant la clé.
N’oubliez pas de joindre votre clé publique si vous voulez une réponse chiffrée.
Nous consultons notre boite de réception dans un environnement sécurisé, vous pouvez donc nous envoyer ce que vous désirez. Mais si vous n’êtes pas sûr de la sécurité de l’environnement informatique que vous utilisez, préférez ne rien envoyer de sensible. Nous sommes disponibles pour une rencontre entre Lausanne, Berne et Genève.

Vous pouvez nous retrouver sur les réseaux :
Facebook : @JRVaud
Twitter : @JRVaud

Notre prochain article traitera du pourquoi est-ce qu’il faut lutter en Suisse.

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! La chasse aux fascistes est ouverte !

PS : Gros bisous baveux à la police qui nous lit (0_o)

P.-S.

1Nous voulions dans un premier temps parler d’un parlement entièrement fasciste, cependant après réflexion nous avons décidé que nous ne pouvions considérer l’élu PST-POP comme étant un fasciste. Le PST-POP est un parti révisionniste et réformiste dont la lutte révolutionnaire a été abandonnée depuis fort longtemps, cependant nous ne pouvons, de par ces interventions au parlement, considérer Denis de la Reusille comme un fasciste.

Articles de la même thématique...

[MAJ]La grève des maçons continue !

Les maçons reprennent le pont du Mont-Blanc le lendemain de la grève officielle. Ils réitèrent leurs revendications et affichent leur détermination. Une vidéo en fin d’article raconte en image cette deuxième...

[Vidéo] La grève des maçons prend le pont du Mt-Blanc

Après une mobilisation massive au Tessin, les maçons étaient 2500 à faire grève hier à Genève pour dénoncer la détérioration de leurs conditions de travail et l’augmentation de l’âge de leur retraite. Récit en image par...

Conférence : Cosmovision et modernité capitaliste

L’expérience de la lutte Mapuche et sa criminalisation : pour comprendre les mécanismes qui sont en jeu au sud du Chili, nous avons le plaisir d’inviter 3 intervenants exceptionnels à la conférence...

> Tous les articles " Anticapitalisme - Lutte des classes "

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.