Annemasse Infos locales Anticapitalisme - Lutte des classes Grève

Léman Express : Néant Express

Dimanche 15 décembre 2019, c’était le drame. La mise en service du Léman Express, annoncée de longue date par une vaste campagne publicitaire dans la presse régionale, ne traverserait pas la frontière. Les rames toutes neuves se heurtaient à la grève française contre la destruction des retraites. Mauvais film pour le projet transfrontalier du siècle.

Les cheminot·es du dépôt d’Annemasse étaient mobilisés à la fois dans le cadre du conflit national contre la destruction du régime de retraite, mais également dans le cadre d’un conflit local lié à la mise en service du Léman Express. En effet, si 140 postes de travail ont été ajoutés à Annemasse pour faire circuler cette ligne transfrontalière, rien n’a été prévu pour compenser le coût de la vie exorbitant en Haute-Savoie. Les cheminot·es d’Annemasse sont payés deux à trois fois moins que leurs homologues suisses, alors que les prix, et en particulier les loyers, sont pratiquement aussi élevés qu’en Suisse.

De fait, l’immobilier haut-savoyard était déjà touché de plein fouet par les niveaux de salaires suisses et par l’acquisition de résidences secondaires par des Genevois de la classe moyenne supérieure. Le Léman Express ne fait qu’accroître cette tendance. Gaillard, la petite ville située entre Annemasse et Genève, a été complètement bouleversée par l’arrivée du train et du tram. La rue de Genève, autrefois pleines de boucheries, de boulangeries et d’épiceries est désormais vidée. Les vitrines vides arborent les placards d’agences immobilières et l’on devine qu’on y trouvera bientôt des boutiques vendant quelques merdouilles de luxe.

Si le Léman Express est sans conteste une réussite du point de vue de l’accélération des transports, la ligne transfrontalière est une catastrophe sur le plan économique et de l’aménagement du territoire. Le dessin de la ligne est tout entier tourné vers les besoins des patrons genevois : accélérer le transport des travailleurs et travailleuses haut-savoyardes. Le secteur Ouest de Genève (Mont-Sion et Vuache), qui présente un moins grand intérêt du point de vue du bassin de population que le Chablais, est toujours aussi mal desservi. L’objectif unique de cette ligne semble être de permettre aux gens d’aller bosser toujours plus loin de leur lieu de résidence. Ce n’est pas un hasard, d’ailleurs, si l’inauguration du Léman Express a coïncidé avec l’annonce par Edouard Philippe d’un deuxième décret d’utilité publique pour la future autoroute du Chablais.

On ne demandait pas aux cheminot·es suisses d’aller jusqu’à se mettre en grève, non. Mais un geste financier conséquent et surtout un relai de la lutte en cours auprès des syndiqués, l’organisation de quelques soirées de rencontre sur Genève aurait été la démonstration d’un véritable internationalisme, loin de la communication grandiloquente sur le Grand Genève.

S’il n’y a rien eu de tout cela, c’est sans doute qu’en Suisse, la retraite par capitalisation est en vigueur depuis bien longtemps et qu’elle a même été mise en place avec l’accord des grands syndicats. Avec des résultats qui pourraient contribuer à motiver les collègues français et, rêvons un peu, faire réfléchir les syndicalistes suisses : en Suisse, 25 % des personnes âgées de plus de 65 ans vivent sous le seuil de pauvreté, contre un peu plus de 7 % en France. Dans le classement européen, la Suisse est au même rang que le Royaume-Uni ou la Croatie.

Puisque les syndicats ne faisaient rien pour populariser en Suisse le mouvement français, c’est finalement le Silure qui s’en est chargé. L’enregistrement de deux grévistes qu’on peut écouter ci-dessous a été pris en marge de cette soirée.

Pour écouter les grévistes :

PNG - 3.2 Mo

Articles de la même thématique...

Berlin contre Amazon

Appel à la manifestation contre Amazon et le projet du Edge Tower à la Warschauer Strasse, Berlin, le 22 février à 14 heures au Frankfurter Tor.

> Tous les articles " Anticapitalisme - Lutte des classes "

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.