Genève Infos locales Migrations - Frontières

Ouvrons les frontières !

Action au concert de Tiken Jah Fakoly au parc La Grange

Ce jeudi 9 août, le collectif Perce-frontières a saisi l’occasion de la venue du chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly pour exiger de meilleures conditions de vie pour les personnes en exil, pour mobiliser la population contre la construction du centre fédéral au Grand Saconnex et pour inviter toutes les personnes présentes à rejoindre la grande manifestation antiraciste qui défilera dans les rues de Genève cet automne.

Un tract reproduit ci-dessous a été largement distribué et plusieurs banderoles ont été installées dans le parc et ont égayé le concert. On pouvait y lire "Homes, not prisons" et "Pas de centre fédéral au Grand-Saconnex ni ailleurs !".
Pour celles et ceux qui auraient manqué cette belle action, voici quelques photos et une vidéo.

Lutte et solidarité !

À ses responsabilités coloniales, l’Occident oppose déni et mépris.

Aux millions de personnes en exil, l’Europe répond en construisant des murs et en militarisant ses frontières.

À l’idée d’accueil, la Suisse substitue le tri sélectif des êtres humains, l’enfermement et les renvois.

Face à son devoir d’hébergement, Genève n’a pas hésité et n’hésitera pas à entasser les personnes en exil dans des bunkers.

Alors que les morts se multiplient dans le Sahara, en Méditerranée et dans les Alpes et que toute forme de solidarité est considérée comme un délit ;

Alors que mois après mois, les autorités durcissent les conditions pour accéder à l’asile et que le futur de l’accueil prend la forme de centres fermés de renvoi ;

Alors que l’aide sociale destinées aux personnes en exil , aussi dérisoire soit-elle, se réduit encore et toujours à un outil de contrôle et d’humiliation pouvant mener à des renvois forcés ;

Alors que le racisme institutionnel et les violences policières sont devenus la norme et que les meurtres s’accumulent ; en Suisse romande il y a eu Hervé, Lamine, Mike, pour ne citer que les plus récents ;

Nous devons répondre par la lutte et la solidarité.

A Genève, au Grand-Saconnex, à seulement quelques mètres des pistes d’atterrissages de l’aéroport, la Confédération prévoit la construction d’ un Centre Fédéral de renvoi pour requérantEs d’asile.

Les conditions de vie prévues à l’intérieur de ce centre ont tout d’une prison : annonce obligatoire en entrant et en sortant, horaires restrictifs empêchant le travail et la vie sociale à l’extérieur, fouilles, punitions, prise d’empreintes digitales, interdiction de cuisiner, travaux d’intérêts généraux payés 3.75 CHF de l’heure et scolarisation des enfants à l’intérieur même du centre pour éviter tout contact avec la population.

Parce que ce centre fédéral, ce hotspot suisse, est le symbole de la politique de criminalisation, d’enfermement et d’expulsion des personnes en exil que mènent les autorités européennes, suisses et genevoises… il ne doit pas voir le jour, ni au Grand-Saconnex ni ailleurs !

Contre le racisme érigé en système et couvert par les autorités politiques et judiciaires,
Contre les frontières et leur cortège de cadavres,
Contre le rejet, le mépris et le déni,
Contre l’enfermement sous toutes ses formes et les renvois,
Une grande manifestation antiraciste s’emparera de Genève cet automne.

Nous vous invitons à vous tenir informéEs sur renverse.co et, pour les plus motivéEs, à venir aux réunions Perce-frontières le dernier vendredi de chaque mois à 18h au Silure (3 sentier des Saules) !

Perce-frontières
perce-frontieres@noborders.ch

PDF - 1.1 Mo
Flyer_Concert_Tiken

Articles de la même thématique...

[VIDEO] Les architectes de l’enfermement vandalisés

La nuit passée, le groupe Anti-Carcéral d’ex-Architecte à la Dérive s’en est pris aux devantures de bureaux d’architecture ayant participé au concours pour la construction du futur centre fédéral de renvoi du...

> Tous les articles "Migrations - Frontières"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.