Roybon (Isère) Infos d’ailleurs Écologie - Antiindustriel

Quand les fachos brûlent notre pote !!!

Aujourd’hui on est le mardi 24 avril et ça fait une semaine que je suis rentré à la maison.
Ce que j’appelle la maison, c’est la forêt occupée de Roybon, 200 hectares de nature où l’on réapprend à vivre, construire, lutter et même à aimer.
Et c’est bien de cela que l’on a besoin.

Le vendredi 13 avril alors que nos forces étaient réparties sur un info tour en caravane contre les center-parc pour une part et les nuages de lacrymo de la police a NDDL pour l autre part.
Les fachos du coin ont choisi le meilleur moment pour attaquer.
La gue-guerre dure depuis le début de l’occupation fin 2014.
Ces personnes, des jeunes chasseurs ou enfants de, nationalistes stupides et dangereux avaient déjà proféré bon nombre de menaces, agressé des personnes et brûlé des lieux.
Il avait d’ailleurs et tagué dernièrement, à l’entrée de la zone, "VOUS ALLEZ BRULLEZ".
Que l’on avait recouvert part "NI FEU NI FROID NI FACHOS NI FLIC NE NOUS FERONT FUIR".
Alors le vendredi 13 les fachos attaquent la seule personne présente à la barricade qui, aux alentour de minuit, dormait dans son camion.
Cet ami n’as plus de camion/maison et resteras marqué par les événements. Tout à brûlé.
Quand je dis "tout à brûlé " ça veut dire un camion, une voiture, beaucoup de matériel, un bout de forêt et un pote.
Ce pote, c’était mon meilleur pote.
Il s’appelait eko.
C’était un jeune chien assez ronchon mais plutôt sympathique.
Je l’aimais beaucoup et je l’avais quitté un jour avant pour rejoindre la lutte à NDDL en lui disant que là ou j’allais c’était trop dangereux pour lui.
Mes amies ont trouvé Eko sans tête et sans patte, puant l’essence, brûle a l’intérieur du camion.
J’imagine la fierté de ces débiles. Se vantant de leur action mortifère et des peines qu’elles nous infligent.
Les peines ont été brûlées. Comme notre pote.
Les grands feux, c’est notre manière de fêter les grands événements. Avec de la nourriture, de l’alcool de la musique et des sourires.
Et maintenant on fait quoi ?
Évidemment cet acte ne restera pas sans réponse de notre part.
Mais je crois que ces stupides personnes ne sont pas en mesures de comprendre les liens qui nous unissent avec nos animaux ou nos camarades de lutte d’ici et d’ailleurs.
Et de l’énergie qui en découle.
La preuve par la détermination de toutes les camarades présentes à NDDL.
Ici non plus on a pas prévu de fuir non plus.
Le samedi 28 avril une grosse fête se prépare pour accueillir la dernière date de l’info tour qui aura duré 3 semaines. Un chantier collectif se prépare pour le mois de Mai et des concerts pour celui de Juin.
On manque un peu d’effectifs aux barricades, n’hésitez pas à nous rejoindre.
On fera tout ce qu on peut pour faire vivre cet endroit car il n y a, finalement , que la vie qui pourra défendre cette forêt .
Je leur souhaite, à ces stupides nationalistes, de mourir triste et seul. Accablées par le poids de cette société capitaliste et fasciste.

Vive la lutte !!!
Vive l’anarchie !!

P.-S.

(à faire tourner partout)

Articles de la même thématique...

Mouvements Ecolos - Pour un changement de stratégie

Le mouvement écologiste poursuit une stratégie de guerre d’usure. Cette stratégie échoue. Nos victoires occasionnelles n’affaiblissent pas réellement les institutions qui développent l’industrialisme ; au mieux, nous ne faisons que ralentir la vitesse à...

NON à l’Ecoparc du Genevois

25 ha de terres agricoles sont condamnées par un projet de centre commercial à Saint Julien en Genevois, une menace pour les commerces et la vie du centre ville, et la destruction d’un territoire de bocage et de biodiversité aux portes de la ville....

Lancement de la grève du 15 mai 2020

Pas de justice climatique sans justice sociale ! Pas de justice sociale sans justice climatique ! Samedi 25 janvier aura lieu l’évènement de lancement de la grève du 15 mai 2020 à la maison des...

> Tous les articles "Écologie - Antiindustriel"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.