Notre-Dame des Landes Infos d’ailleurs Écologie - Antiindustriel Expulsion | ZAD

Risque d’explusions imminentes à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

Suite à de nombreuses informations concordantes et en raison de la forte présence policière dans la zone, les habitant·es de la ZAD déclenchent une alerte expulsions. Deux textes circulent qui appellent à soutenir la ZAD, sur place comme localement dans toute la France.

ZAD de NDDL : nous nous engageons contre toute expulsion

Depuis plusieurs semaines, nous sommes sous la menace d’expulsions, devenues imminentes à l’approche de la fin de la trêve hivernale.

Ces expulsions pourraient donc avoir lieu à partir de début avril et pendant les semaines qui suivent. Même si elles sont présentées comme « partielles », nous sommes et restons tout.te.s déterminé.e.s et uni.e.s, quelles que soient nos divergences sur d’autres points, pour empêcher leur exécution.

Pour cela, nous nous engageons et appelons à :

  • défendre la ZAD, ce qui s’est construit et vécu ici, tous ses habitats et tou.te.s ses habitant.e.s ;
  • rejoindre le rassemblement annoncé à 18h à Nantes devant la préfecture le jour où ces menaces se concrétisent ;
  • reconstruire tout habitat détruit ;
  • réagir par les moyens nécessaires (blocages, rassemblements, actions décentralisées, etc.)

Différents chantiers se dérouleront autour de cette période là. Pour plus d’infos voir le site zad.nadir.org et écouter Radio Klaxon (sur place sur 107.7 ou sur radioklaxon.antirep.net).

Nous appelons donc toutes les personnes solidaires de la lutte contre l’aéroport et son monde et pour un avenir commun dans le bocage à venir nous rejoindre et/ou à nous soutenir par tous les moyens qui leur semblent appropriés.

L’ensemble des lieux et des occupant.e.s de la ZAD de NDDL

Appel de l’assemblée des usages face à l’annonce d’expulsions imminentes sur la zad

Le 10 février, quelques semaines après l’abandon du projet d’aéroport, des dizaines de milliers de personnes ont une nouvelle fois convergé à Notre dame des landes pour enraciner l’avenir de la zad. Depuis, les assemblées des usages [1] se sont engagées dans la poursuite concrète de ce projet et en ont posé les bases lors d’une amorce de dialogue avec des représentants du gouvernement. Pendant la phase de transition annoncée, une première convention collective globale est proposée par le mouvement sur les terres et habitats pris en charge par le mouvement.

Mais le gouvernement menace toujours de mener des opérations d’expulsions des habitats de la zad. Une opération mobilisant des milliers de policiers est annoncée aux alentours du lundi 9 février. Nous dénonçons le double jeu du gouvernement qui annonce vouloir un évolution "sereine et apaisée de la situation" tout en planifiant en opération d’expulsion par ailleurs illégale. Nous ne pouvons accepter que les habitant.e.s actuel.le.s qui ont préservé ce bocage soient évacué.e.s demain. Nous ne pouvons envisager que des habitats et espaces d’activités qui ont nourri l’expérience de la zad et qui jalonnent son devenir soient détruit par une nouvelle opération policière. Nous invitons toutes celles et ceux qui soutiennent l’avenir de la zad à s’organiser en conséquence.

En cas d’expulsions d’habitats, nous appelons à différents types de réponses à plusieurs échelles géographique.

Sur la zad et juste autour :

  • Appel à participer aux chantiers prévus en avril pour renforcer les lieux de vie et structures d’activités de la zad
  • Appel en cas de démarrage d’opération à venir s’opposer aux expulsions sur la zone même.

Nous avons d’ores et déjà décidé collectivement que hors intervention imminente, les routes de la zad doivent rester circulantes pour les besoins des habitant.e.s, des paysan.ne.s et des voisin.e.s. En cas d’attaque policière, c’est ensemble que nous les bloquerons si nécessaire. Nous demandons aux soutiens extérieurs d’agir de manière concertée à ce sujet. Des espaces d’accueil seront mis en place sur la zad et autour.

  • Appel en cas de destruction, à reconstruire.

A l’extérieur de la zad :

  • Appel à rassemblements et occupations le soir même sur les places des villes et devant les mairies et préfectures.
Pour la région genevoise et Haute-Savoie : un rendez-vous est prévu le samedi suivant le début des expulsion à 14h devant la mairie d’Annemasse ! plus d’infos à venir sur renverse.co

L’assemblée des usages du mardi 3 avril

Notes

[1Les assemblées des usages se sont mises en place à l’été 2017 sur la zad de Notre-Dame-des-Landes. Elles regroupent les usager.e.s régulier.e.s de la zad - habitant.e.s, voisin.es, paysan.e.s des alentours, personnes
impliquées dans des projets sur place et les différentes composantes du mouvement. Elles se sont données pour but de penser et construire la prise en charge collective de ce territoire en cohérence avec les 6 points pour l’avenir de la zad (https://zad.nadir.org/IMG/pdf/6pointszad-a3-2.pdf). Hier soir, cette assemblée a décidé de lancer un appel face à l’annonce d’expulsions imminentes sur la zad.

P.-S.

Republication de rebellyon.info

Articles de la même thématique...

Notre-Dame du Marais - Lettre ouverte contre "Open"

Le 15 avril avait lieu un rassemblement pour denoncer un projet de centre commercial à Notre-Dame du Marais dans le Pays de Gex. Des habitant-e-s de la région s’adressent aujourd’hui à leur Maire. Voici ce qu’ils lui disent...

De l’argent pour la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

Des ami.e.s de la ZAD ont lancé une cagnotte afin que toutes et tous puissent contribuer à la reconstruction et à l’avancement de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Nous reproduisons cet appel suivi d’une liste des besoins matériels immédiats sur la...

> Tous les articles "Écologie - Antiindustriel"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.