Antifascisme - Antiracisme

[Berne] Promenade antifasciste : suite et fin

Suite à la forte présence policière du samedi 10 octobre à Berne, la balade de nuit antifasciste avait été déplacée au samedi 17 octobre.

Le rendez-vous était fixé à 14h devant la Gare. La police avait mis en place le même dispositif que la semaine passée avec l’aide de polices d’autres cantons afin de tuer dans l’oeuf tout rassemblement.

Berne |

Alors que les manifestantEs se trouvaient disperséEs en ville, une fausse manifestation est sortie de la Reitschule pour attirer l’attention de la police sur la Schützenmatte. Cela a permis de lancer la première manifestation spontanée derrière le dispositif de la police qui avait cadrillé la Gare et une bonne partie du centre-ville.

S’en est suivi toute une après-midi de manifestations spontanées et décentralisées (5 cortèges !) regroupant entre 100 et 200 personnes par cortège.

La police a tout de même réussi à encercler des manifestantEs et a utilisé des balles en caoutchouc et du spray au poivre alors que ces premièrEs n’avaient pas cherché la confrontation.

Les manifestations spontanées et décentralisées ont prouvé que malgré l’interdiction et la répression policière, il est possible de défier l’Etat et d’amener notre critique dans la rue de manière autonome et auto-organisée. Le lendemain, plus de 300 personnes ont défilé contre la répression de la veille et pour dénoncer les arrestations (environ une centaine). La violence de la police a été très fortement ressentie à Berne au cours de ces derniers mois. Les contrôles au faciés sur la Schützenmatte sont quotidiens et il y a eu des squats qui ont été perquisitionés par des flics armés de mitrailleuses. Le point culminant a été le déploiement de la police lors d’une manifestation de solidarité avec le mouvement révolutionnaire dans les régions kurdes de Turquie.

Comme les camarades du Groupe des Jeunes Revolutionnaires de Berne (RJG) l’écrivent sur leur communiqué :

“Mais nous ne nous calmerons pas et ni la police ni les fachos pourront nous empêcher de porter notre protestation dans la rue et de nous organiser contre la domination.”

La rage au coeur, la lutte continue !

P.S.

Texte publie sur : http://rage.noblogs.org/

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co