Luttes indépendantistes Kurdistan

[Berne] Communiqué de la manifestation en soutien à la population kurde de Rojava

Le 9 janvier 2016, plus de 400 personnes ont mis l’accent sur le carnage en Turquie. Sous le slogan “Arrêtez le massacre de la population - force et courage pour les révolutionnaires à Rojava et en Turquie !”, nous sommes passé*es dans les rues de Berne. Nous avons montré que nous pouvons manifester de manière déterminée, bruyante et sans autorisation. Des centaines de flyers ont été distribués aux nombreux passant*es intéressé*es. On a dansé sur de la musique kurde et nous avons laissé plusieurs affiches et slogans dans le centre-ville pour démontrer notre solidarité avec les combattant*es au Rojava.

Berne |

Arrêtez le massacre en Turquie

Depuis bientôt quatre semaines, l’Etat turc a ordonné des couvre-feux dans de nombreuses villes kurdes dans la Turquie de l’Est. Les couvre-feux signifient que plus de 1.5 millions de personnes sont coupées du monde extérieur. Pour la population, il n’est pas possible de faire des achats et une partie des lignes électriques ont été coupées.
Le régime AKP a proclamé une guerre ouverte contre la population kurde d’une part pour contrer les mouvements pour l’autonomie dans l’est de la Turquie et, d’autre part, pour gagner des voix d’électeurs*rices. Les images des villes de Cizre, Sur, Silopi, Amed ou Nusaybin rappellent celles bombardées de la Syrie. Sur les routes, des soldats et tanks patrouillent. Celui*celle qui ne se soumet pas aux ordres du militaire, est tapé, torturé ou même fusillé. Des journalistes voulant écrire sur les évènements, ont été répudié*es par les forces de sécurité ou ils*elles ont été détenu*es. La population s’est soulevée dans plusieurs lieux contre l’occupation militaire et résiste ainsi de manière acharnée.

Protestation indésirée

En amont de cette manifestation, nous avons été averti*es à plusieurs reprises de ne pas publiciser le conflit kurde dans la rue. La suisse maintient des relations économiques et commerciales intenses avec le régime AKP et est ainsi coresponsable du massacre. Le montant marchand entre la Suisse et la Turquie se somme à plus de 3 milliards de francs dont des exportations d’armes utilisées contre la population kurde et qui, selon quoi, tombent entre les mains de Daesh (EI).

De plus, la Turquie est une plaque tournante importante pour le traffic de pétrole et de gaz du Moyen-Orient. A travers des sous-traitants, les livraisons de pétrole des territoires de Daesh dans la Turquie sont exportées en Europe.

Rojava

Les combats à Rojava (Syrie du Nord) pour la révolution et contre la cruauté de Daesh continuent toujours. Les unités d’autodéfenses de l’YPG/YPJ et les nombreuses internationnalistes ont pu remporter de nombreuses réussites militaires ces derniers mois. Le 27 décembre, l’important barrage de Tischrin a pu être conquis. Le barrage de Tischrin est une étape importante pour les revitaillements de Daesh. La prochaine grande opération militaire va être la libération de Rakka, qui est la plus grande ville contrôlée par Daesh en Syrie. Aussi la révolution politique avance dans les nombreux villages et villes. Toujours plus de personnes prennent leur vie en main et s’organisent dans des conseils basiques-démocratiques ou dans des collectifs de travailleurs*euses.

P.S.

texte écrit par http://revolutionär.ch/wordpress/
voir l’appel à la manif sur Renverse https://renverse.ch/ecrire/?exec=ar...

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co