Luttes indépendantistes Violences policières

[Berne] Plusieurs blessés lors d’une manifestation prokurde

Samedi 12.09 entre 500 et 600 personnes se sont rassemblées à Berne pour manifester contre la guerre et pour protester contre le massacre dans les régions kurdes, notamment en Turquie.

Berne |

Les nationalistes turques se sont également mobilisés pour une manifestation en soutien à leur gouvernement. La police bernoise a, quant à elle, choisi son camp, en autorisant la manifestation nationaliste-turque et en interdisant celle étant prokurde.

Les nationalistes turques au rassemblement et sur les côtés de la manifestation prokurde

A partir de 13 heures, des provocations ont crée des échaffourées entre nationalistes et prokurdes, suite à quoi la police a commencé à repousser brutalement la manifestation prokurde vers le centre ville, à coup de balles en caoutchouc, lacrymo et spray au poivre.
Une vidéo documentant la violence policière est visionnable ici : https://www.youtube.com/watch?v=IMtnvj4C8SQ

Lors de la retraite de la manifestation, des nationalistes turques sont descendus de plusieurs voitures, armés de lattes en bois et ont attaqué la foule, blessant plusieurs personnes. Grâce à une forte solidarité, cette attaque a pu être repoussée, suite à quoi une voiture avec un homme et une femme à l’intérieur s’est jetée sur la foule à pleine vitesse, blessant gravement cinq personnes. Une vidéo choquante, publié sur le net montre plusieurs personnes propulsées par dessus la voiture par le choc.

La triste image de la voiture, lancée à pleine vitesse sur la foule

A ce moment, la police a chargé la manifestation, empêchant dans un premier temps de porter secours aux blessés, frappant et gazant à tout va, continuant à repousser tout le monde en direction du centre ville.
Une cinquantaine de nationalistes turques ont finalement encore attaqué les personnes prokurdes étant restées au lieu de départ de la manifestation, blessant à nouveau plusieurs personnes.

22 personnes ont été blessées au total, plusieurs se trouvant encore à l’hôpital. Maigre consolation : 5 policiers et quelques nationalistes ont également été blessés légèrement lorsque leurs attaques ont été repoussées.

Ce samedi, le message de solidarité que nous voulions porter aux populations vivant dans les territoires kurdes et massacrées par l’armée turque et les milices de l’Etat Islamique, a été attaqué frontalement ici, à Berne. Responsable en sont les fascistes turques et la police bernoise. Ce n’est pas la première fois que ces deux engences, défendant chacune l’autorité et le pouvoir en place, marchent main dans la main.

Nous ne nous laisserons pourtant pas attaquer sans réagir. Ainsi, le samedi soir, une trentaine de personnes sont sorties du Centre Autonome de la Reitschule pour aller attaquer le ministère public et les policiers présent, à coup de pierres, de feux d’artifices et de peintures.

Au fond le bâtiment du ministère public et la prison régionale de Berne

Le fascisme et les gouvernements sont un poison ici comme en Turquie ou en Syrie.

P.S.

Deux récits sur cette manifestation se trouvent sur renverse.ch, pour voir le deuxième, cliquez-ici

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co