Antifascisme - Antiracisme Violences policières

[Rhone-Alpes] Echos locaux et rendez vous contre les violences policières

Il semblerait que la colère des quartiers de Paris suite au viol de Théo par la police [1] le 2 février, ait aussi des échos en Haute-Savoie. La nuit du mercredi 22, des départs de feu, des flics attendus. Des rendez-vous ce week-end à Lyon et Grenoble.

France |

Pourtant, les lignes du Dauphiné Libéré ne mentionnent même pas un éventuel lien avec la colère qui transpire depuis la banlieue parisienne depuis la semaine dernière et le viol, quoique l’IGPN [2] puisse en dire, de Theo. Le journaliste, anonyme, se contentant de reprendre les infos données par les flics.

Il semble pourtant évident de faire le lien car malgré le calme apparent, la Haute-Savoie si tranquille n’est bien-sûr pas epargnée par des violences policières. On se souvient notamment des emeutes de Thonon les bains en 2001 suite à la mort de quatre jeunes, poursuivis par la BAC.

Les flics ont eu droit fin janvier à leur élargissement de la légitime défense suite à leurs manifestations armées de la fin 2016, et ils disposent aujourd’hui un permis de tirer après sommation dont ils ont déjà fait usage cette semaine en tirant dans la foule à Aulnay.

Il ne fait aucun doute que la police se constitue en une force d’occupation armée de plus en plus autonome et dangereuse, à mi chemin entre la mafia et la milice fasciste. L’abandon de la thèse du viol par l’IGPN est une preuve de plus de l’envol de l’impunité policière et la couverture que s’offrent les différents corps.

Alors, en soutien à Theo et à tou.te.s les autres, au moins deux rendez-vous circulent dans la région :

A Grenoble ce vendredi à 18h.
A Lyon ce samedi à 11h.

Notes

[1Chronologie des événements relayée par Paris-luttes.info

[2Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN)

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co