Anticapitalisme - Lutte des classes WEF

[Zoug] Communiqué de la manifestation anti-WEF

Nous avons appelé aujourd’hui à une manifestation à Zoug. Plusieurs centaines de personnes voulaient se rejoindre à la résistance contre le WEF dans les rues de Zoug. Un déploiement policier immense a néanmoins massivement porté atteinte à la liberté d’opinion et de mouvement. Avant d’être arriv*ées à Zoug, des manifestant*es ont été intercept*ées, contrôl*ées et sans raisons évidentes banni*es du canton par une interdiction de périmètre, ainsi que pour de nombreuses personnes il n’a même plus été possible de voyager à Zoug.

Zoug |

De plus, la police à Zoug s’est présentée de manière martiale et a rendu clair qu’une manifestation serait pratiquement impossible. Nous avons néanmoins décidé de porter notre résistance dans la rue, malgré la répression et la présence de radicaux d’extrême-droite.

Peu après 15h, la manifestation Anti-WEF sous le slogan : Coup après coup jusqu’à la révolution sociale [Zug um Zug zur sozialen Revolution]. La manifestation a commencé avec un discours sur le Bundeplatz et a marché quelques mètres, avant d’être arrêtée par les robocops. Peu après, le cortège, à peine initié, a été encerclé par des camions-barrières, des canons à eau et des cordons de policiers.

Alors, nous nous sommes fait*es remarquer par des slogans et avons dissolu la manifestation de manière autodéterminé. La police n’a a aucun moment demandé sa dissolution.

Néanmoins, la police ne s’est pas écartée et toutes les personnes intéressées passant à côté ainsi que les personnes participant à la manifestation ont du se soumettre à un contrôle policier. Plusieurs personnes ont été auparavant arrêtées dans la nasse. Elles ont été détenues de manière non-conventionnelle dans une installation de la protection civile

Autour de la nasse de la police nous avons vu environ 40 radicaux d’extrême droite prêts à recourir à la violence. Ils ont posé devant nous, ont provoqué et essayé d’attaquer des participant*es isol*ées après les contrôles de police. Zoug ne semble pas juste avoir un problème avec des multinationales et des réfugiés fiscaux, mais aussi avec un nombre dangereusement grand de jeunes radicaux de l’extrême droite qui sont prêts à recourir à la violence, en partie l’entourage des hooligans de l’EVZ [Ndlr : club de hockey sur glace].

Malgré tous ces évènements nous avons pu faire entendre notre résistance contre le WEF. Ce n’est pas le WEF qui est le problème, mais le système capitaliste, qui rend nécessaire des rendez-vous tels que le WEF entre ses dirigeant*es. Le problème n’est pas local, mais global. Une économie mondiale capitaliste, qui est basée sur la maximisation du profit au lieu de la satisfaction des besoins, doit lentement mais surement appartenir au passé.

WEF ou quotidien - nous déclarons la résistance !

P.S.

Texte en allemand paru sur switzerland.indymedia.org/de

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co