Anticapitalisme - Lutte des classes

[Genève] 01.12.15 Bloc Jeunes à la manif des services publics

Appel de Jeunesse en Action à rejoindre la manif lors de la grève des services publics mardi prochain. Rdv à 17h à la place neuve vers les arrêts de tram.

Genève |

Austérité ? Vous avez dit austérité ?

Pour 2016, une fois encore, le Conseil d’Etat nous offre des coupes budgétaires (éducation, santé, accueil des réfugié.e.s, …) et prétend justifier les politiques d’austérité par l’absence de moyens de l’Etat. Les caisses sont vides, ils nous disent, mais la jeunesse n’est pas dupe.

Nous le savons, ce même Conseil d’Etat qui prétend aujourd’hui n’avoir pas d’argent pour payer ses fonctionnaires est celui qui acceptera demain de réduire les impôts des grandes entreprises en 2019 (RIE III) en renonçant à 700 millions de francs par année.

Nous savons également que leur « austérité » n’est pas faite de coupes linéaires dans le budget de l’Etat, comme ils les prétendent, mais bien d’une progressive réorientation des ressources en faveur d’un Etat ultra-sécuritaire au détriment du social.

Ils virent des infirmières, ils engagent des mâtons, ils ferment les écoles, ils ouvrent des prisons.

Nous le lisons dans les journaux, nous le voyons dans nos rues et nous le vivons sur notre peau : alors qu’ils proposent de virer des professeur.e.s, des travailleurs.seus sociaux.les ou de rallonger le temps de travail, le Conseil d’Etat engage toujours plus de flics et ne cesse de construire des nouvelles prisons.

Des nouvelles prisons et des nouvelles casernes :

Alors qu’ils nous demande de nous serrer la ceinture, le Conseil d’Etat trouve une pluie de millions qui est consacrée à la construction et l’aménagement des espaces de répression et de détention :

Construction de la nouvelle prison « Brenaz 100 » : 70 millions, soit 700’000.- pour chaque nouvelle place de détention 
Construction d’une nouvelle caserne pour l’armée à Meyrin-Mategnin financée par le Canton : 20 millions.
Rénovation du mobilier du Département de l’Economie et la Sécurité (Maudet) et achat d’équipements et de véhicules pour la police : 26 millions.

92 millions pour l’entretien des nouvelles prisons :

Pour les prisons, l’augmentation des charges de fonctionnement est équivalente. En 2016 le Conseil d’Etat dépensera 92 millions de francs de plus qu’en 2010 pour la détention, essentiellement pour enfermer des personnes ayant commis des infractions de très faible gravité mais étant dépourvues de permis de séjour.

Entre temps, les effectifs du personnel pénitentiaire ont également augmenté de 50%, avec 272 nouveaux postes de travail.

655 nouveaux policiers !

Si en 2010, le total des agents de la gendarmerie, police judiciaire (PJ) et police de la sécurité internationale (PSI) était de 1364, l’année prochaine, ils seront désormais 2019.

Une augmentation de 50% des effectifs en six ans.

Négociations, piège à cons !

Leur budget nous le dit. Oui, il y a de l’argent pour ouvrir des écoles et des hôpitaux. Oui, il y en a pour les transports publics et l’accueil des réfugiés. Cette richesse reste toutefois dans les caveaux des grandes fortunes et des grandes entreprises ou est utilisée pour engager des flics et construire des casernes.

Il n’est donc pas question de demander au Conseil d’Etat de « négocier » ou de s’« asseoir à notre table » pour choisir ensemble à quelle sauce nous faire manger.

Nous refusons en bloc le budget 2016. Un budget qui agresse les droits des classes populaires qu’il finance la sécurité de la grande bourgeoisie et construit les prisons pour enfermer les misérables.

Contre ces politiques, la jeunesse s’organise pour imposer son programme. Nous sommes conscient.e.s qu’il est inacceptable pour les intérêts de la grande bourgeoisie et que pour cela nous ne pourrons que l’arracher par la force de notre mouvement et de notre organisation.

Nous prenons aujourd’hui le chemin de la lutte. Nous continuerons tant qu’il le faudra.

et voici les affiches en PDF

Agenda

[Genève] Bloc Jeunes à la manif des services publics

 mardi 1er décembre 2015  17h00 - 17h00
 mardi 1er décembre 2015
17h00 - 17h00
 Place de Neuve,

 

......

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co