Logement - Squat Anticapitalisme - Lutte des classes

[Bienne] Communiqué de la Reclaim the Streets du 1er mai

Malgré une pluie torrentielle, 70 personnes se sont rassemblées à Bienne, le 1er mai, sous le slogan “BIENNE TREMBLE - RTS CONTRE LA GENTRIFICATION” pour protester contre le développement actuel de la ville et contre le système capitaliste.

Bienne |

Les autorités de Bienne tentent actuellement avec le développement de plusieurs mégaprojets tels que l’autoroute A5, l’Esplanade, le Stade de Bienne, le parc Omega ou Agglolac, de rendre la ville plus attractive pour des entreprises ou des habitants et habitantes lucratives (à fort revenu, impôts juteux).
Seulement, ce développement-là signifie que de nombreux immeubles locatifs bon marché se font démolir et remplacer par des logements de luxe ou des sièges d’entreprises en vogue, et transforme d’anciennes friches vertes et sauvages en parcs stérils. Ainsi, se transforme la ville bien vivante qu’est Bienne en un désert de béton et de verre, où tout ce qui ne rapporte pas de l’argent ou n’est pas dans la norme se fait dégager. Pas avec nous ! Bienne reste sale et vivante !
Durant le défilé à travers les rues de Bienne, nous sommes passées devant le terrain vague ou se tenait jadis le squat “Tripouze” et qui fut évacué et démolit il y a 6 ans, ainsi que devant la prison et l’ancien terrain de l’Expo ou est à présent planifié le quartier de bourges “Agglolac”. Dans ce dernier projet c’est à nouveau l’entreprise immobilière Mobimo qui y trempe ses sales pattes.
Nous avons laissé de belles traces de couleur tout au long de notre parcours.

CONTRE UN MONDE STERILE
CONTRE LE PROFIT
GENTRIFICATION SIGNIFIE EXPULSION

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co