Anticapitalisme - Lutte des classes Grève Vidéo

[MAJ]La grève des maçons continue !

Un jour après la grève officielle organisée par les différents syndicats du bâtiments, le secteur du gros-oeuvre reprend la rue. La décision de prolonger la grève avait été prise hier après la première journée de mobilisation.

Genève |

“Les patrons prévoient toujours un jour de grève dans leur budget. C'est quand les grèves se prolongent que les conséquences économiques sont catastrophiques et que le rapport de force se crée”

A 5h30 ce matin, les secrétaires syndicaux et militants se retrouvaient dans les bureaux de Unia afin d’organiser les piquets de grève. Les équipes se dispersent sur les chantiers afin de rappeler aux travailleurs que la grève continue. Certains piquets furent inutiles tellement les maçons sont déterminés et organisés.

A 6h30 les manifestants se retrouvent sur la place des Vingt-Deux-Cantons. Sur place se trouvent une forte mobilisation policière avec plusieurs fourgons, des policiers en tenue anti-émeute et un canon à eau. Les forces de l’ordre bloquent l’accès à la rue du Mont-Blanc pour empêcher de retourner sur le pont éponyme.

Des négociations s’entament avec les politiciens en charge. Au micro sont dictés les différents numéros de téléphone de Mauro Poggia pour que toutes et tous lui envoie ses meilleures pensées.

A 9h30 finalement, un compromis est décidé : le cortège a le droit de défiler sur le pont, mais pas le droit de s’y arrêter. La manifestation démarre devant les policiers qui plient bagage.

‘Le pont nous appartient, c'est nous qui l'avons construit’

Après un arrêt obligatoire au soleil sur pont, la manifestation continue selon le parcours de la veille.

Pour rappel, la convention collective de travail (CCT) du gros-oeuvre est en cours de négociation et prendra effet au premier janvier 2019.

Revendications nationales :
- Maintien de l’âge de la retraite anticipée à 60 ans
- Augmentation de salaire de CHF 150.-/année (sur 4 ans)

Revendications genevoises :
- Limitation du travail temporaire à 10% max par chantier
- Protection contre le licenciement des travailleurs âgés
- Participation à l’assurance maladie de CHF 150.-
- Solution pour les intempéries (les travailleurs ne cessent le travail que dans des conditions particulièrement extrêmes et ne sont pas payés les deux premiers jours en cas d’arrêt du travail)

Article avec la vidéo de la manifestation d’hier ici

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co