Antifascisme - Antiracisme Police Racisme

[Suisse] Un nouveau site pour lutter contre le profiling racial

On connaît le terme “racial/ethnic profiling” du contexte Etats-Unien où il désigne le racisme institutionnel dans les corps de police qui mène à des contrôles de personnes de couleur supérieurs à la moyenne. Ce type d’expression raciste étatique, n’échappe pas à la Suisse, comme le démontre le cas de Mohamed Shee Wa Baile.

Suisse |

Le 5 février 2015 à 7h du matin dans le hall de la gare de Zurich, ce bibliothécaire de l’EPFZ a refusé de montrer son passeport suisse quand des policiers le lui demandent. Il leur dit ressentir ce contrôle comme un acte raciste qui le vise particulièrement parce qu’il est une personne de couleur. Les policiers, de leur côté, déclarent plus tard l’avoir considéré suspect parce que lorsqu’il les aurait aperçus, il aurait détourné son regard. Mohamed Shee Wa Baile reçoit alors une ordonnance pénale et devrait payer 100 francs d’amende et 150 francs de frais pour non-respect d’une mesure policière. Le 7 novembre 2016, cette ordonnance pénale a été confirmé par le juge du Tribunal d’arrondissement de Zurich.

L’Alliance contre le profiling racial a mis en ligne début novembre son site internet http://www.stop-racial-profiling.ch qui sert comme plateforme d’information et sur laquelle sont déjà publiées quelques articles sur la thématique en allemand et en français.

Nous envisageons le racisme institutionnel comme un problème de société, bâti historiquement sur le « mythe de la supériorité » et sur une « culture de la discrimination ». Le racisme n’est pas un problème d’attitude et de comportement, mais est créé par les discours et les processus institutionnels.

[Le point 5 de la Déclaration d’intention]

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co