Anticapitalisme - Lutte des classes Grève Vidéo

[Vidéo] La grève des maçons prend le pont du Mt-Blanc

Les travailleurs du bêtiment protestent contre les exigences irresponsables de la Société suisse des entrepreneurs (SSE). Ils luttent pour leur santé et leur dignité, contre le dumping salarial et pour garder la retraite à 60 ans.

Genève |

À 5 heures30, syndicalistes et soutiens se préparent dans les locaux d’unia pour se répartir les chantiers afin d’aller convaincre ceux qui ne veulent pas se mettre en grève, de les accompagner et de les soutenir contre les pressions des patrons. La plupart sont déjà convaincus mais certains hésitent, les emplois temporaires particulièrement, dont la sécurité du travail est particulièrement précaire.

À 6 heures 30, les maçons arrivent petit à petit sur la place des Vingt-Deux-Cantons, ils rejoignent ensuite le pont du Mont-Blanc, “leur pont” sur lequel discours et croissants pleuvent.

À 11 heures 30 la manifestation démarre direction le centre ville et quelques grands chantiers genevois. Beaucoup de personnes rejoignent le cortège qui se revèle fort et déterminé.

Ils sont dans la rue, car la nouvelle convention collective de travail ( CCT) est une menace pour leur santé et une grande régression. En effet, la la Société suisse des entrepreneurs (SSE), les grands patrons veulent augmenter l’âge de la retraite, ajouter 300 heures de travail supplémentaires et augmenter la flexibilité du travail. Ils veulent des corps disponibles et maléables jusqu’à que mort s’ensuive.

A cela, les maçons, qui travaillent déjà dans des conditions extrêmes, répondent : personne ne touche la retraite à 60 ans. Ils demandent aussi une augmentation de salaire de 150 CHF par année. A Genève, ils sont dans la rue également pour limiter le travail temporaire à 10% maximum par chantier ainsi qu’une protection contre le licenciement des travailleurs âgés

Ils ont reconduit la grève, soyons nombreux à les soutenir.

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co