Anticapitalisme - Lutte des classes WEF

[Zoug] 23.01.16 : Wipe Out WEF ! Assécher l’oasis fiscale

Comme chaque année, les dirigeant_es de l’économie et de la politique.se retrouvent fin janvier à Davos. Isolés, bien gardés_es et renfermé_es sur eux_elles mêmes, ils_elles essayent de trouver les sorties de la crise capitaliste contemporaine. Avec cette préoccupation, difficile de faire plus cynique.. Ceux_celles qui sont, à travers l’exploitation d’humains, d’animaux et de l’environnement crucialement responsables des dysfonctionnements omniprésents, se figurent comme les « sauveurs_euses » de l’économie mondiale. En réalité, ce qui les intéresse uniquement est de maintenir à flot le système existant pour sécuriser leur pouvoir et leur profit.

Nous ne critiquons non seulement le WEF en tant qu’événement, mais le système capitaliste, qui précisément à cette occasion, planifie et met en réseau l’exploitation mondiale. Pendant que les bourgeois_es se retrouvent à Davos protégés_es par l’armée et la police, nous allons là, où le capital est assis tous les jours.
A Zoug, diverses multinationales comme Glencore, Roche, Sika et Siemens ont leur siège, d’où ils planifient et font leurs affaires, confortablement installé_es dans un paradis fiscal. Ces affaires, p.ex. le commerce de matières premières de Glencore ou le commerce de médicaments de Roche, sont mortelles et ravageuses pour des millions de personnes ainsi que pour l’environnement.

Glencore détruit l’espace vital de nombreuses personnes avec la construction de mines. Ces personnes sont chassés de domaines riches en matières premières et vivent dans une pauvreté totale. Il n’y a pas d’autre choix que de travailler dans les mines pour la prospérité de l’Occident.

A travers les droits de patente, Roche empêche que des médicaments sauveurs puissent être produits bon marché dans des pays plus pauvres. Des gens, qui ne peuvent pas payer des médicaments chers, sont ainsi indirectement tués par des multinationales pharmaceutiques comme Roche. Les déchets chimiques et biologique, qui se développent lors de la production de médicaments, sont systématiquement mis au rebut dans des pays souvent pauvres avec peu de contrôle environnementaux. A travers la mauvaise gestion des déchets, l’eau souterraine et l’espace vital de millions d’être vivants est intoxiqué et rendu invivable.

Beaucoup de gens doivent fuire cette destruction et exploitation à cause des multinationales capitalistes sans scrupule. Mais, leur fuite dans un environnement sûr est empêchée par tous les moyens. Des « organisations de sécurisation des frontières » comme Frontex contrôlent en Méditerrané l’accès pour l’Europe. En Europe, des barricades faisant plusieurs mètres de hauteurs sont construites. Toujours plus de pays ferment leurs frontières et les lois d’asile sont perpétuellement rendues plus sévères. Ainsi, une fuite est quasiment rendue impossible, et si jamais quelqu’un_e a réussi le passage dans un pays sûr, il_elle est enfermé_e dans des bunkers, surveillé_e et le renvoi est une menace omniprésente.
Afin de faire de Zoug un site économique séduisant, et pour attirer encore plus de riches payeurs_euses d’impôt, des quartiers entiers sont touchés par des rénovations et des nouvelles constructions de blocs en béton modernes et debuildings. Vu que de nombreuses personnes ne peuvent plus se payer des appartements chers, elles sont chassées du canton de Zoug.

Nous voulons une économie, qui s’adapte aux besoins des personnes, pas à ceux du profit. Nous ne voulons pas d’une société, dans laquelle quelques individus courent après le pouvoir, mais où la connaissance, le savoir-faire et la propriété sont transmis, partagés et rendu accessibles pour l’utilisation de tous et toutes.
Avec toutes ses multinationales, ses entreprises boîtes-aux-lettres et ses réfugiés fiscaux, Zoug est un endroit approprié pour aller manifester !

Wipe Out WEF

Assécher l’oasis fiscale ! Zug, 23 janvier 2016, 15h sur la Bundesplatz

P.S.

Traduction de l’appel paru sur le site d’indymedia suisse allémanique : https://switzerland.indymedia.org/de/

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co