Antifascisme - Antiracisme Manifestation Antiracisme

9 juin 2020, discours – La vie des noir.e.x.s compte !

Ce mardi 9 juin une manifestation historique a réuni 30’000 personnes contre la négrophobie et les violences policières.
Ce discours a été lu par Outrage Collectif à la Place de Neuve avant le départ.

Genève |

Ils ont encore tué. Ils ont encore tué.

Ils ont tué George Floyd.

Ils sont la police. Le bras armé du racisme qui s’abat de manière féroce sur les noir.e.x.s. On ne compte plus les noirs qui sont morts aux mains de la police américaine. Ni les noir.e.x.s emprisonné.e.x.s, condamné.e.x.s par une justice tout autant raciste que les porcs qui la défendent.

Mais l’Amérique s’embrase. Les oppressé.e.x.s se sont révolté.e.x.s dans tous les Etats de cette puissance en déchéance. A Minneapolis, où George FLoyd est mort, les noir.e.x.s se sont soulevé.e.x.s. Un commissariat a brûlé.

C’est beau un commissariat qui brûle.

Ils ont tué Adama Traoré, Lamine Dieng, et plein d’autres.

Ils sont la police française ou la gendarmerie nationale. Le bras armé d’un Etat colonial et raciste qui exclut, emprisonne, mutile et tue les enfants des colonies.

Mais là non plus, ça ne passe plus. Plus de 80’000 personnes se sont rassemblées à l’appel du comité Adama pour crier leur refus des crimes policiers impunis qui s’abattent sur les arabes et les noirs.

Mais vous le savez bien si vous êtes là ce soir. En Suisse aussi le racisme anti-noir se déploie sous plein de formes.

On ne peut plus, aujourd’hui, se distancer. Dire que c’est pire ailleurs, qu’ici, c’est pas la France, qu’ici c’est pas les Etats-Unis. La condition noire n’a pas de frontière et elle est victime de violences sociales mondialement structurées : santé au travail quand travail il y a, accès aux ressources sanitaire, droit à la vie et digne la vie !!!

La répression est un mot d’ordre dans la police suisse et le racisme anti-noir son meilleur outil. Oui, ça fait bien des années que dans les rues des grandes villes suisses, la chasse à l’homme noir est lancée. Les noirs sont coursés, tabassés, arrêtés, au péril de leur vie.

Ils subissent contrôles, fichages et déshumanisation mais pourtant : la vie des noirs ne compte-t-elle pas ?

Ils ont tué Mike

Ils ont tué Mike Ben Peter, à Lausanne, le 28 fevrier 2018.

6 policiers. Un plaquage ventral. Des côtes cassées et d’autres horreurs que nous n’osons même pas décrire. Un supplice de 45 minutes. Mais la justice patine et ne condamne pas les policiers. La dernière expertise assure que le plaquage ventral n’est pas la cause de la mort.

Mais si l’on fouille, on comprend pourquoi cette prise de position va dans le sens de la police. Elle a été conduite par Silke Grabherr, une soi-disant star de l’autopsie... Qui déclare, sur le site des HUG, avoir deux passions : la médecine et la police. Elle est aussi formatrice à l’école de police de savatan. Cette personne ne devrait pas avoir le droit de se prononcer dans une affaire impliquant la police.

Elle travaille avec eux. C’est injuste

Justice pour Mike !

Mais il y aussi les morts de Lamin, de Hervé et de plein d’autres. Nous avons le coeur serré.

Avons-nous vraiment besoin de plus d’images pour convaincre que nous comptons ?

Outrage Collectif demande justice et vérité !

Outrage Collectif demande la fin des politiques migratoires racistes qui criminalisent les exilés et nous, enfants d’immigrés !

Que l’impunité policière ne passe plus !

Organisons-nous !

La vie des noirs compte !

P.S.

Repost depuis outragecollectif.noblogs.org

Pour lire le compte-rendu de la manifestation : https://outragecollectif.noblogs.org/post/2020/06/16/manifestation-du-9-juin-compte-rendu/

Crédit photo : @imaurxlia

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co