Féminismes - Genre - Sexualités féminicide

On ne les laissera plus déguiser les féminicides en faits divers !

Une de nos soeurs a été assassinée lundi 5 juillet à Genève dans le quartier de Châtelaine. Elle avait 58 ans. Son partenaire l’a tuée de plusieurs coups de feu. On ne connait pas son nom, ni rien de sa vie. Une vie de plus arrachée par la violence machiste. Le 22e féminicide ces 12 derniers mois. En Suisse, une femme, personne trans ou non binaire est tuée toutes les 2 semaines par un compagnon, un ex, parfois un inconnu. Alors que le discours sécuritaire veut nous faire croire que la rue représente pour nous un danger, les chiffres montrent que le plus grand danger pour les femmes et les minorités de genre c’est la violence machiste. Et celle-ci s’exerce principalement à la maison. Elle tue plus que le tabac, l’alcool et la route.

Lausanne |

La violence machiste existe car on vit dans une société qui lui permet d’exister. Quand les médias rapportent le meurtre de l’une de nos soeurs comme un fait divers, quand ils écrivent « un couple retrouvé mort » plutôt que « un féminicide », ils permettent à cette violence de perdurer. Titrer « un couple retrouvé mort » alors que les premiers éléments de l’enquête montrent que l’homme a tiré a plusieurs reprises sur la femme, c’est déguiser un meurtre en accident.

Le journal « Le Matin » a choisi le titre « Un couple retrouvé sans vie » pour rendre compte du meurtre du 5 juillet. Donc hier nous sommes allés devant leur bureau a Lausanne et on a écrit sur le mur : Le Matin : « Un couple retrouvé sans vie » Féminicide !

Alors que dans de nombreux pays, les mouvements féministes ont obtenu par la lutte la reconnaissance des féminicides, en Suisse ils constituent encore une circonstance atténuante. On en peut plus. On veut rester vivantes et pour cela notre meilleure chance c’est de lutter contre les violences machistes. Pour construire une société dans laquelle les femmes, les minorités de genre, mais aussi les personnes racisées pourraient vivre sereinement.

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co