Anticapitalisme Grève Violences policières ZAD Black lives matter

Silure : mini-prog de février + lettre d’info

Changement de jour pour la cantine, et surtout la lettre d’info sur l’entreprise de livraison Smood, les procès Zad et le rendu du procès de la Treille !

Genève |

Mise à jour

    Soutien à Nantes Révoltée et au GALE

  • Ajout de dernière minute :

    "Le 25 janvier, le ministre de l’intérieur français Gérald Darmanin a annoncé publiquement devant l’Assemblée nationale l’ouverture d’une procédure de dissolution contre « Nantes révoltée »."

Lettre d’info du 29 janvier 2022

#SolidaritéNzoy #Morges

Les proches de Nzoy, l’homme abattu par un policier à Morges (VD) le 30 août dernier ont lancé un compte instagram. Nous vous invitons vivement à le suivre si vous êtes sur ce réseau social car cette campagne est d’une extrême importance !

Justice 4 Nzoy's (@justice4nzoy) profile on Instagram

#CantineSilure

Du changement à la Cantine du Silure dès février ! Après la pause estivale 2021, la Cantine a repris ses fameux repas du vendredi midi à prix libre. Par manque de force, et avec beaucoup de regrets, on n’a pas pu continuer à proposer parallèlement les cantines du samedi (gratuites et mises en place pendant le premier confinement). Quelques mois plus tard et après de longues discussions collectives, même si les cantines du vendredi représentent un précieux moment de convivialité dans nos luttes (et pour nos papilles !), les cuisinier.ère.x.s de la Cantine ont décidé d’arrêter les cantines du vendredi afin de reprendre celles du samedi midi (jusqu’à nouvel avis) à partir du mois de février. Toujours avec des mesures sanitaires pour éviter les clusters.
Pour pérenniser les samedis, on te donne quand même rdv tous les 1ers vendredis du mois à midi, pour une cantine de soutien aux samedis (prix libre). La première aura donc lieu le vendredi 4 février, et ainsi de suite ! Reste informé.e.x pour la suite et si tu veux rejoindre la Cantine, tu peux écrire à : cantine-silure@riseup.net.

#SolidaritéSmood

En décembre, après 22 jours de grève pour de meilleures conditions de travail, les travailleur.euse.x.s de Smood avaient dû arrêter de communiquer sur leur situation et cesser de faire grève car la CRCT, une instance de conciliation, avait été saisie.
Le 26 janvier, les négociations avec cette instance ont totalement échoué. Notons que durant la procédure, des anciens grévistes et un délégué syndical ont été licenciés, alors même que les termes de la CRCT interdisaient toute protestation publique.
Rien n’a changé chez Smood ; rémunération à la course, travail éreintant, frais personnels élevés, pression au rendement, contrats extrêmement précaires, salaire non garanti, les travailleur.euse.x.s de Smood ont bien des raisons de se remettre en grève. Nous saurons dans les prochains jours si c’est le cas. Tenez-vous au courant, iels auront besoin de tout le soutien possible pour tenir tête à cette entreprise 2.0 sans scrupule. En plein hiver, il fait froid sur les piquets de grève.

#PremiersProcèsZad

En mars 2021, après plusieurs mois d’occupation de la colline du Mormont, dans le canton de Vaud, contre l’extension des carrières du cimentier Holcim, la première ZAD de Suisse se fait évacuer. Ce jour-là, de nombreuses personnes se sont faites arrêter. Iels encouraient de 2 à 6 mois de prison ferme et des amendes disproportionnées pour violation de domicile, empêchement d’accomplir un acte officiel et insoumission à une décision de l’autorité. Le 24 janvier 2021, sept des zadistes inculpé.e.x.s reçoivent des acquittements totaux ou partiels. Première victoire ! L’acharnement répressif du ministère public a été largement désavoué. Autre victoire judiciaire, la défense a obtenu que les prélèvements ADN soient détruits et ne puissent être utilisés par les plaignants. Ce fichage systématique et abusif des mlitant.e.x.s tente d’installer un climat de peur. Mais nous ce céderons pas. Un collectif d’avocat réclame par ailleurs une amnistie pour l’ensemble des militant.e.s poursuivies ou condamnées. Au total, une quarantaine de militant.e.x.s doivent encore passer devant le juge. A suivre…
Malagnou et le Silure avaient fait un appel à se rendre à la manif, à retrouver ci-dessous.
https://t.me/zad_de_la_colline/439 (communiqué zadistes) (24.01.22)
https://www.instagram.com/p/CYwCN3FMibK/ (appel Mala+Silure) (15.01.22)

#RenduProcèsGrèveClimatGenève2019

Retour dans le passé, le 15 mars 2019 avait lieu la deuxième grève scolaire pour le climat à Genève. La manif est massive et en fin de parcours, un cortège s’élance pour aller en direction de l’hôtel-de-ville. 20 personnes se font alors appréhender par les flics sur la promenade de la Treille. On les amende assez lourdement pour “refus d’optempérer” car des ordres de dissolution avaient été faits au mégaphone. Ensuite c’est la cuisine interne et la police mitonne un bon petit plat ! Le Tribunal des mineurs écarte d’abord les jeunes de moins de 18 ans de la procédure car l’accusation est jugée peu grave, mais les flics décident de rajouter 4 personnes (adultes) sur la base de leurs vidéos. Au final, 15 personnes font opposition à cette amende et passent en procès en mai 2021 avec un rassemblement dont on vous avait fait l’écho à l’époque. En juillet dernier, le juge prononce une relaxe générale pour les faits reprochés.
C’est alors que le Ministère public en la personne du procureur Adrian Holloway (UDC) sort de sa boîte pour faire appel de ce jugement, alors qu’il n’avait pas plaidé en première instance ! Après quelques mois d’attente, le jugement de deuxième instance a été publié la semaine dernière et il confirme l’acquittement général avec un argument intéressant : les manifestantexs ne pouvaient pas être amendés car l’ordre de police était illégal. Voilà ce qui fait écho au mot d’ordre “Le droit de manifester s’exerce, il ne se mendie pas”.

#GroupeAntirep

Le groupe antirep Genève organisera une rencontre le 11 février, plus d’infos bientôt sur Renversé !

#AntifascisteZurich

La manif antifasciste de Bâle du samedi 12 février est déplacée à Zurich en raison d’une mobilisation fasciste là-bas ce jour-là.
Plus d’infos ici. https://twitter.com/basel_nazifrei/status/1487177678503436290 (28.01.22) (en allemand)

#Soutien à Nantes Révoltée et au GALE

Le 25 janvier, le ministre de l’intérieur français Gérald Darmanin a annoncé publiquement devant l’Assemblée nationale l’ouverture d’une procédure de dissolution contre « Nantes révoltée ».

Nantes révoltée est aujourd’hui un site web et possède plusieurs comptes sur les réseaux sociaux. Le projet a été lancé en 2012 juste avant la première opération d’évacuation de la Zad de Notre-Dame-des-Landes (NDDL), l’une des luttes centrales de la décennie 2010 en France et qui a touché de nombreux camarades ici en Suisse romande. Par ses écrits, NR a aussi participé à de nombreuses luttes de ces dernières années : les gilets jaunes ou la mobilisation après la mort de Steve Maïa Caniço en 2019 après une charge de police dans une rave party.

Ces annonces répressives ne sont pas isolées. A la mi-janvier, à Lyon, des élus de droite ont réclamé la même mesure pour le Groupe antifasciste Lyon et environs (GALE). Des membres de ce groupe ont déjà touché par une procédure ubuesque l’an dernier après une bagarre avec des membres du groupe fasciste Civitas. On leur a infligé de la prison provisoire dans une affaire qui sentait la collusion entre flics et fascistes locaux du début à la fin.

On voit qu’à quelques mois d’une élection présidentielle saturée de discours fascistes, le gouvernement français veut « soigner sa droite » en désignant des boucs émissaires « extrémistes » aux médias, généralement friands d’ennemis intérieurs en tout genre. Il va sans dire que pour nous les véritables extrémistes sont les groupes sociaux et les organisations qui défendent le système capitaliste tel qu’il nous imposé aujourd’hui. Nous l’avons bien vu en novembre 2021 quand la presse romande a défendu la « liberté d’expression » d’Eric Zemmour tout en déniant toute légitimité d’expression à la coordination antifasciste à l’origine de la manif contre sa venue à Genève.

Depuis la Suisse, le groupe Silure s’oppose ainsi à toute poursuite à l’encontre de Nantes révoltée et du GALE.

Genève, 30 janvier 2022

Programme Silure

Vendredi 4 mars - 20h - Silure

Projection sur un thème encore à définir.

Activités régulières

Cantines

Attention dès février, les cantines auront à nouveau lieu les samedis midis ! Et les premiers vendredis de chaque mois (voir le message plus haut dans la lettre d’info)

Bibliothèque-infokiosque

Les permanences de l’infokiosque ont lieu tous les vendredis de 17h à 20h au Silure. Attention la perm est annulée le 11 février !
Les perm servent à emprunter des livres, chiner dans la collection, amener de la distro, etc. Le catalogue est accessible en ligne en cliquant sur le texte ci-dessous.

Permanence juridique

Les permanences juridiques ont lieu tous les samedis de 10h30 à 12h30 dans le respect des mesures sanitaires. Les permanences se font seulement en présentiel.

Contact

Le Silure : 3, sentiers des Saules, 1205 Genève
Tram/bus : arrêt Jonction
site web : http://www.silure-ge.net


Contact : silure(at)riseup.net
Facebook : Le Silure


Instagram : le_silure

Agenda

Cantine spéciale

 vendredi 4 février 2022  12h00 - 13h00
 vendredi 4 février 2022
12h00 - 13h00
 Silure,

 

3, sentier des Saules
1205 Genève

Perm biblio-infokiosque

 vendredi 4 février 2022  17h00 - 20h00
 vendredi 4 février 2022
17h00 - 20h00
 Silure,

 

3, sentier des Saules
1205 Genève

Perm biblio-infokiosque

 vendredi 18 février 2022  17h00 - 20h00
 vendredi 18 février 2022
17h00 - 20h00
 Silure,

 

3, sentier des Saules
1205 Genève

Perm biblio-infokiosque

 vendredi 25 février 2022  17h00 - 20h00
 vendredi 25 février 2022
17h00 - 20h00
 Silure,

 

3, sentier des Saules
1205 Genève

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co