Anticapitalisme - Lutte des classes autogestion

Silure : programme du mois de novembre + lettre d’info

À vos agendas ! Au programme, une nouvelle assemblée publique, des projections, une expo pour fêter les 25 ans de l’émeute contre le défilé militaire et toujours les activités régulières.

Genève |

Mise à jour

    Coronavirus nouvelles mesures

  • le Silure annule ses événements prévus en novembre suite aux nouvelles mesures sanitaires qui entrent en vigueur demain dans le canton de Genève et jusqu’au 29 novembre. Rendez-vous en décembre on l’espère !

Ce mois-ci, le Silure propose dans son programme plusieurs thématiques inactuelles : la Palestine, la condition ouvrière, la mort d’un indépendantiste camerounais à Genève en 1960. Ou alors, seraient-elles très actuelles mais négligées par le flux incessant de l’actualité ? Il y aura aussi le vernissage d’une expo sur l’émeute d’opposition au défilé militaire de 1995 à Genève, et pour commencer une petite lettre d’info. Le programme se trouve un peu plus bas.

Lettre du 22 octobre 2020

Quelques informations sur l’actualité des luttes à Genève et ailleurs.

#RetourManif3octobreGrandSac

Comme vous le savez peut-être, l’Etat souhaite construire un centre fédéral de renvoi au Grand-Saconnex (GE), une pièce de plus dans la gestion carcérale de l’immigration. Des rassemblements avaient eu lieu à plusieurs reprises ces dernières années mais ce 3 octobre c’était la première fois qu’une manifestation avait lieu au centre-ville de Genève. La manif a ratissé large et elle a permis d’accueillir des camarades du Migrant Solidarity Network, un groupe qui s’est justement formé à l’intérieur des centres fédéraux existant déjà en Suisse alémanique. Compte-rendu avec photos et vidéo ci-dessous.
https://renverse.co/infos-locales/article/pas-d-accueil-carceral-ni-au-grand-saconnex-ni-ailleurs-2777 (9.10.20)

#ManifMike31octobre

Mike Ben Peter est mort entre les mains de la police le 28 janvier 2018, après avoir été violenté et maintenu pendant plusieurs minutes en position de placage ventral. Les policiers responsables sont toujours en service. Le Silure soutient l’appel à manifester le samedi 31 octobre prochain pour exiger justice pour Mike et contre les violences policières ainsi que les revendications portées par cette mobilisation :
1) La suspension immédiate des six policiers impliqués dans l’arrestation et la mort de Mike.
2) La mise en place d’une instance indépendante de dépôt de plaintes contre les abus policiers et de surveillance des pratiques policières.
3) L’interdiction immédiate de la pratique dangereuse du « plaquage ventral », et de toute autre pratique dangereuse ou humiliante en Suisse.
4) La distribution systématique de reçus lors de chaque contrôle de police.
Nous organisons un bus au départ de Genève à 13h (retour à 20h), 10 chf par personne. Vous pouvez vous inscrire par mail ou pendant les permanences bibliothèques (vendredi 17h-20h).
Rdv samedi 31 octobre à 16h, Place de l’Europe, 1003 Lausanne

#Retour1èreassemblée

Le 9 octobre dernier une quarantaine de personnes étaient présentes lors de la première assemblée du Silure. C’était l’occasion de présenter le collectif Le Silure, comment il fonctionne, les luttes dans lesquelles il est impliqué ainsi que les différentes activités rejoignables (cantine, bibliothèque, permanence juridique, témoignage, lectures et formation).
Mais c’était surtout l’occasion de discuter de ce que pouvait devenir cette assemblée. Celle-ci est née d’un désir d’être plus nombreu.x.ses à faire de la politique ensemble, à réfléchir et à mettre en oeuvre les orientations du Silure. Mais elle a vocation à être construite avec et par les personnes qui la constituent. Cette construction n’est qu’à son début, rejoignez nous !
L’Assemblée est ouverte à toutes les personnes qui se reconnaissent dans les buts et moyens du Silure.
La prochaine aura lieu le vendredi 6 novembre 2020 au Silure, accueil à 18h30 (pour les nouvelles personnes) et début à 19h00, suivie d’un repas.

#CitéLéopardEnLutte

Comment mentionné le mois dernier, la lutte pour un relogement des locataires de la Cité Léopard commence à porter ses fruits. Un deal a été fait avec le propriétaire : Depuis le 8 octobre, des permanences sont organisées chaque jeudi dans un appartement de la rue de la Fontenette avec le médiateur qu’il a engagé, les locataires et les soutiens afin de trouver un relogement adapté à chaque situation. Les ex-locataires de la Cité Léopard qui l’avaient quitté précipitamment à cause des coups de pression de la régie entre l’hiver dernier et le mois de juillet y sont aussi les bienvenus tant leur départ (à l’autre bouzt du canton, en Haute-savoie, etc) n’était pas un “choix” mais le résultat de la politique de la terre brûlée pratiquée par la régie. Cette lutte revêt d’après nous un caractère exemplaire, elle a permis de montrer qu’avec une solidarité de base, il était possible de “retourner” le coût de la crise du logement sur le propriétaire plutôt que sur les locataires. La prochaine assemblée aura lieu sur place le lundi 2 novembre à 18h30 (accueil dès 18h) et une grande fête aura lieu le mardi 15 décembre.

#RetourProcèsMalagnou2018

Vendredi 9 octobre s’est tenue l’audience des 6 personnes ayant fait opposition aux ordonnances pénales reçues suite à la conférence de presse donnée en mars 2018 par les habitantEs de la maison collective de Malagnou et leurs soutiens devant les bureaux du conseiller d’Etat Serge Dal Busco (PDC). Durant l’audience, il a notamment été constaté que le dossier d’accusation avait été constitué de manière farfelue plus de 16 mois après les faits afin d’entrer dans les clous de la loi sur les manifestations concoctée en 2011 par Olivier Jornot. Les prévenuEs se sont donc vuEs attribuer diverses infractions de manière aléatoire : refus d’obtempérer aux ordres de la police dans le cadre d’une manifestation, utilisation de matériel destiné à dissimuler son identité lors d’une manifestation (quelques masques en papier à l’effigie de Dal Busco) ou encore port d’arme (un multi-outil). Le rendu dudit procès est pour lors différé à une prochaine audience… La justice dans son impartialité tranchera t’elle en faveur de la liberté d’expression d’une opinion politique ou de l’ordre public ? Le suspens demeure…

#Grèvefonctionpublique29octobre

Les travailleuses et travailleurs de la fonction publique genevoise (écoles, hôpital, université, etc.) se mobilisent en ce moment pour refuser les mesures de restriction salariale qu’entend leur imposer le gouvernement. Pour protester contre quatre mesures (diminution linéraire des salaires, suppression des annuités, diminution de la part de l’employeur dans les cotisations retraite, suppression de l’indexation à l’inflation), les fonctionnaires ont voté deux préavis de grève dont le premier a été mis a exécution le 15 octobre dernier avec un beau succès (6000 personnes à la manif). Le second arrêt de travail aura lieu le jeudi 29 octobre. Alors que les dégâts du néolibéralisme sont toujours plus spectaculaires, le gouvernement genevois semble vouloir poursuivre dans cette voie sans issue, car ce que doivent payer aujourd’hui les travailleuses et travailleurs de la fonction publique ce sont les cadeaux fiscaux récemment consentis aux grandes entreprises. Dans ce contexte, la lutte des fonctionnaires mérite tout notre soutien !

#Renduprocèsmainsrouges2018

Pendant la marche pour le climat du 13 octobre 2018, de nombreuses personnes avaient peinturluré la façade du Credit Suisse de la place Bel-air avec des mains rouges. Nicolas a été le seul à avoir été poursuivi, mais la justice a choisi de l’acquitter en deuxième instance en invoquant l’état de nécessité. Avec ou sans l’aval de la justice, une vérité demeure : les banques financent la destruction de l’environnement.

#PodcastLHypothèseAutonome

L’équipe de Libradio a fait un podcast de la venue au Silure de Julien Allavena le 26 septembre dernier, merci à elles et eux !
https://www.youtube.com/watch?v=alk0ySGEcEI

#BâleAntifasciste

A Bâle, la manifestation antifasciste réussie du 24 novembre 2018 contre les néonazis du PNOS a conduit à de nombreux procès avec des condamnations à de la prison ferme à la clé, et plusieurs procès sont encore à venir. Une manifestation de solidarité est convoquée pour le samedi 28 novembre. Solidarité !
https://barrikade.info/article/3924 (9.10.20, en allemand)
https://renverse.co/infos-locales/article/manifestation-antifasciste-a-bale-2783 (10.10.20)

#ProcèsEffyBerne

L’automne est décidemment la saison des procès puisque le 9 novembre prochain début le procès des ex-habitants du squat Effy29 de Berne, évacué par la force en 2017. Solidarité (bis) !
https://barrikade.info/article/3919 (8.10.20, en allemand)

Programme de novembre

Mardi 3 novembre - 19h @ Buvette de l’îlot13 - Projection du documentaire “L’assassinat de Félix Moumié : L’Afrique sous contrôle”

(CH, 2005, 53’) de Frank Garbely.
L’été dernier, le Silure a proposé plusieurs films sur le racisme et le néocolonialisme afin de poursuivre les discussions suscitées localement par le meurtre de George Floyd et la manifestation Black lives matter du 9 juin à Genève. Ce film sur l’assassinat de l’opposant camerounais Félix Moumié s’inscrit dans la même démarche. Le cas du Cameroun est intéressant car il est lié à notre ville, Genève. Le film de Frank Garbely montre comment elle est le terrain de jeu d’espions français qui n’hésitent pas à recourir aux meurtres pour préserver leurs colonies, avec la bénédiction de la justice genevoise. En 2019, des membres de la diaspora camerounaise étaient réprimés par la police genevoise lorsqu’ils manifestaient contre “leur” président Paul Biya alors que celui-ci prenait ses quartiers à l’hôtel Intercontinental. Signe d’un passé qui ne passe pas ?
Le 3 novembre 1960, le leader de l’opposition camerounaise, Félix Moumié, est empoisonné à Genève par un agent des services secrets français. Activiste politique, ce célèbre combattant de l’indépendance, s’était élevé dans les années 1950, contre la puissance coloniale française et son influence en Afrique. Cette période fut justement marquée par une répression féroce des mouvements indépendantistes, dans un contexte de lutte anticommuniste. Le film explore les aspects les plus sombres de la présence française au Cameroun et accompagne Marthe Moumié dans sa tentative pour faire connaître la vérité sur l’assassinat de son mari et obtenir sa réhabilitation. (présentation du producteur)
TW violences racistes, viols.

Vendredi 6 novembre - 18h30 (accueil) / 19h (début) @ Silure Assemblée publique du Silure vol. II

Deuxième assemblée de luttes après une première édition enthousiasmante en octobre (voir plus haut). Si vous n’étiez pas à la première merci de venir à 18h30 pour le moment d’accueil.

Vendredi 13 novembre - 19h @ Silure Projection du documentaire "The Lab"

(Israël, 2013, 60’) de Yotman Feldman (en collaboration avec BDS-Genève).
"The Lab" (Le Laboratoire) explore l’industrie militaire israélienne et expose les raisons de son succès. Comment est-ce qu’Israël, un petit pays avec une population de 8,8 millions d’habitant-e-s, est devenu le 8e plus grand pays exportateur d’armes dans le monde ? Quelles sont les clés de ce succès ? Si Israël vend des armes sophistiquées, Israël vend avant tout son savoir-faire, son expertise en stratégie et en théorie militaires. Le film démontre comment des compagnies israéliennes ont accumulé des profits gigantesques grâce à leur « laboratoire » à Gaza, en Cisjordanie ou au sud Liban. Des laboratoires dans lesquelles les chefs militaires peuvent tester de nouvelles armes et des stratégies militaires sur plus de quatre millions de Palestinien-ne-s, cibles ou cobayes. Le réalisateur soulève également le problème des pays, dont la Suisse, qui critiquent le « record » de violations des droits humains commis par Israël, tout en n’hésitant pas à acheter ses nouvelles armes. (résumé par BDS-Genève)

Mardi 17 novembre - 19h @ Buvette de l’îlot13 Projection du documentaire "Le temps des ouvriers" de Stan Neumann (France, 2020) épisode 3/4

"Le temps à la chaîne, 1914 - 1939" (en collaboration avec la CUAE)
"Le temps des ouvriers" est un documentaire produit par Arte en quatre épisodes, il retrace l’histoire de la classe ouvrière qui, depuis le début du XVIIIe siècle à notre jour, a été un des moteurs essentiels de la transformation sociale dans l’histoire des pays d’Europe.
Ce cycle de projections permettra de mieux comprendre les enjeux relatifs aux luttes ouvrières, leurs succès, leurs échecs, ainsi que les avancées sociales que nous leur devons. Il représente également un outil important permettant de mieux appréhender certaines problématiques socioéconomiques contemporaines.
Nous avons décidé de lui faire honneur en le diffusant dans quatre espaces qui œuvrent, à leur manière, à l’amélioration de la société ainsi qu’à l’amélioration des conditions matérielles de la population.
(présentation CUAE, pour le programme des trois autres projections au Nadir, à la Makhno allez voir sur cuae.ch. Le dernier épisode sera projeté au Silure en décembre.)

Vendredi 20 novembre - heure à confirmer @ Maison du quartier de la Jonction (MQJ) Table ronde regards croisés "Restrictions des libertés dans l’espace public".

La Maison de quartier de la jonction (MQJ) organise une série d’événements en novembre autour de la question de l’espace public. Il s’agit de questionner la différence d’accès à celui-ci et la répression de l’Etat.
Cette réflexion provient des tracasseries imposées par la police lors de l’édition 2019 de la traditionnelle parade populaire du « père fouettard ». La prochaine aura lieu le 4 décembre 2020.
Le 20 novembre 2020, le Silure animera en particulier une table ronde sur le thème « restrictions des libertés dans l’espace public » avec la MQJ et des membres des Brigades de solidarités populaires (BSP) qui ont effectué des distributions de nourriture durant le confinement. Il s’agit d’échanger sur différentes expériences de ré-appropriation populaire de l’espace public et les obstacles imposés par les pouvoirs publics.
Le programme complet pourra être consulté sur https://www.mqj.ch/

Samedi 21 novembre - 18h30 @ Silure Vernissage de l’exposition "Prescriptions. Un regard sur l’émeute contre le défilé militaire du 21 novembre 1995 à Genève.

“Ils se sont mis à marcher vite, de manière très décidée, comme si rien ne pouvait les arrêter. D’une atmosphère bon enfant au début, ils se sont retrouvés tout à coup complètement à leur aise, et se sont mis à agir comme si la police n’était plus là.”
 
Décidés, résolus, convaincus, tous les témoins insistent sur la détermination des manifestants, du moins celle des 150 ou 200 personnes qui ont participé aux violences. Barrage policier enfoncé, cocktail Molotov, voiture de l’armée incendiée, vitrines de banques et de magasins défoncés, puis feux de joie pour bloquer la circulation à certains carrefours, les actions ont duré tout l’après midi.

L’Hebdo 30 novembre 1995 ; 25 ans du contre défilé militaire

Pour l’exposition du Silure, seront présentés les articles de presse de l’époque ainsi que de nombreuses photos de l’évenements. Ce moment sera aussi l’occasion de vernir le premier opus de la collection Prescriptions, qui réunit des photos, articles et témoignages de différents moments insurrectionnels à Genève

Activités régulières

Cantines

Tous les vendredis de 12h à 14h dans le respect des mesures sanitaires.

Bibliothèque-infokiosque au Silure

Les permanences biblio hebdomadaires ont lieu tous les vendredis de 17h à 20h. Ces permanences servent à emprunter des livres, chiner dans la collection, amener de la distro ou juste discuter autour d’un verre. Le catalogue est toujours accessible en ligne. Il n’est bien sûr pas exhaustif, mais ça donne un aperçu d’une partie de la collection. Vous pouvez y accéder en cliquant sur le texte ci-dessous.

Bibliothèque-infokiosque à la buvette de l’Ilôt13

Tous les mardis de 16h à 20h.

Permanence juridique du Silure (PJS)

Les permanences juridiques ont lieu tous les samedis de 10h30 à 12h30 dans le respect des mesures sanitaires.

La possibilité de consulter par téléphone sera réouverte en appelant le +41 76 291 19 71 pendant la permanence (samedi 10h30-12h30 uniquement). On ne répond pas aux SMS.

Adresses

Silure : 3, sentiers des Saules, 1205 Genève.
Tram/bus : arrêt “Jonction”

le site web du silure : www.silure-ge.net

Contact : silure(at)riseup.net

Facebook : Le Silure [Lien Facebookcorewwi(point)onion, c’est-à-dire Facebook Tor-compatible]

Instagram : le_silure

Buvette de l’Ilôt 13 : 14, rue de Montbrillant, 1201 Genève
Maison de quartier de la Jonction : 18bis, avenue de Sainte-Clothilde, 1205 Genève

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co