Antifascisme - Antiracisme Rojava

Victorinox partenaire d’affaire de l’armée fasciste turque

Victorinox s’enricht en faisant du négoce avec l’armée turque fasciste. Des sorcières jettent un sortilège à cette entreprise qui profite de la guerre : « le commerce avec les fascistes turcs tu cesseras ou ton foie on mijotera ! »
- Action à Lausanne et Genève

Genève | Lausanne |

Dans la Suisse « neutre » prospère le business des armes. La guerre commence ici. Ruag et Rheinmetal ne sont que le sommet émergé de l’iceberg. Victorinox est une entreprise suisse qui présente le visage d’une gentille entreprise familiale vendant des couteaux pratiques. Mais en 2019, Victorinox a participé pour la 6e fois au salon international de l’industrie de la défense en Turquie (IDEF : International Defence Industry Fair). Victorinox profite de ce salon organisé par l’armée turque pour promouvoir ses couteaux :

« Notre but final est qu’un jour chaque soldat turc reçoive un couteau fait par Victorinox. » explique le directeur des ventes, M. Camenzind.

Victorinox veut gagner de l’argent et participe ainsi à la guerre en Syrie et à tuer nos sœurs en leur plantant un couteau « suisse » dans le dos.

Le projet révolutionnaire du Rojava, duquel nous tirons beaucoup d’espoir, est mis sous pression par de nombreuses attaques. La guerre civile en Syrie continue, la dictature Assad n’en démord pas. L’État fasciste turc d’Erdogan mène une guerre de basse intensité contre le Nord de la Syrie : aide humanitaire bloquée, déplacements de population, blocage des ressources d’eau, récoltes brûlées, attaques ciblées, attaques par drones, attaques par procuration au travers de milices… La guerre turque est incessante et Victorinox en tire profit.

Au Rojava, dans le Nord de la Syrie déchirée par bientôt 10 ans de guerre, une révolution éclôt. Elle porte avec elle de nombreux espoirs, car elle se base sur la démocratie de base, la libération des femmes et l’écologie sociale. Nous défendons ce projet et l’espoir qu’il porte. Nous défendons cette alternative possible au futur dystopique que nous propose le capitalisme dans lequel nous sommes empêtréxes. Ce sont les femmes qui ont vaincu Daesh que nous soutenons dans leurs luttes. Nous sommes #Women Defend Rojava.

Alors, pour Halloween, nous nous déguisons en sorcières. Nous suivons l’exemple de nos sœurs W.I.T.C.H.(Women’s International Terrorist Conspiracy from Hell) qui, en 1968, ont maudit Wall Street, le quartier financier de New York. Nous-mêmes jetons un sort aux entreprises faisant de l’argent avec la guerre et boursicotant avec notre futur. Nous sommes #WitchesFight4Rojava.

Alors qu’en Suisse le système semble inébranlable, au Rojava, la population met en place des mesures concrètes pour contrer fondamentalement les dynamiques injustes : les décisions sont prises et appliquées au niveau local ; les présidences sont partagées entre un homme et une femme ; des coopératives sont créées pour rendre les denrées de base accessibles à touxtes ; on y développe aussi des projet de revitalisation de cours d’eau et de reforestation ; ...

Nous appelons touxtes les féministes et touxtes les femmes* à se mobiliser pour défendre les acquis de la révolution du Rojava, bâtis grâce aux milliers de combattantes ayant choisi la voie de la résistance. La guerre commence ici, les fronts de luttes aussi. Stoppons la guerre à sa source. Pas de business avec l’Etat fasciste turc !

*touxtes les personnes ne s’identifiant pas comme homme cisgenre.

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co