Antifascisme - Antiracisme Violences policières Antiracisme

Ils ne veulent pas dire pardon

Poème écrit et lu dans le cadre du mémorial pour toutes les victimes de violences policières : Sag ihre Namen ! du 20.03.2021 organisé par Allianz Against Racial Profiling à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences policières.

Lausanne |

Ils savent ce qu’ils ont fait 
Et ils ne veulent pas dire pardon

On s’est rencontrés
On avait plus ou moins 12-13 ans
On avait le privilège de l’insouciance
Mais pas trop quand même
Tôt on a appris à être vigilants
Toi plus que moi pourtant
Tôt on nous a fait comprendre qu’il fallait tout bien faire
Un peu trop quand même

On s’est tout de suite bien aimés
Je ne sais pas vraiment comment pas trop t’aimer en fait
Peut-être parce que tu as souvent été un ami très précieux

J’ai envie de te raconter
Raconter nos histoires
Mais elles ne se racontent pas
Elles se vivent ou se racontent à deux

On s’est rencontré
On avait plus ou moins 12-13 ans
A 12-13 ans on croit qu’on a toute la vie devant soi
On s’est vus, perdus, et à nouveau revus tant de fois
Je ne m’en souciais pas 
Car je croyais qu’à 12-13 ans...
Qu’à 20-21 ans...
Qu’à 27 ans...
On avait toute la vie devant soi

Et ils sont venus Hervé
Ils sont venus décider de la suite de l’histoire
Ils ont décidé que 27 ans c’était déjà bien assez pour toi
Ils sont venus
Ils ont décidé de la suite de l’histoire
Ils veulent la contrôler cette histoire
Et ils ne veulent pas dire pardon

On t’a tant aimé Hervé
On aurait voulu que tu te racontes toi-même
Que tu racontes l’investissement que t’as eu pour les tiens
Les années passent et on ne comprend toujours pas
Et eux... gardent le silence

Ils décident de qui peut vivre ou mourir ici
Et c’est nous qui mourrons

Mais ce policier, il est là tu vois
Ce policier il respire notre oxygène tu vois
Ce policier pollue notre air
Ce policier a du soutien là

Mille fois, ils ont menti
Mille fois, ils ont tué
Mille fois, ils nous ont ignorés et méprisés
Et nous.. on est morts mille fois

Ils sont venus tu vois
Puis ils t’ont tué Hervé
Ce système, ce policier, cette justice

Parce que tu vois ce policier, il est là
Ce policier il respire notre oxygène tu vois
Ce policier pollue notre air
Ce policier a du soutien là

Ils ne veulent pas avouer leurs torts
Ils se taisent et quand ils l’ouvrent, c’est pour mentir
Ils ont peur Hervé, car nous luttons pour la justice et la vérité
Ils ont peur, car ils sentent notre colère
Cette colère tu sais
Cette colère qui nous fait reculer devant rien
Mais ils ne veulent pas dire qu’ils ont eu tort
Ils ne veulent pas dire pardon

Ils ont peur, car nous veillons à maintenir ta dignité
Car nous veillons à te faire vivre
Car nous refusons que tu tombes dans l’oubli
Ils nous cassent 
Et s’en foutent pas mal qu’on se répare
Car Ils ne veulent pas dire pardon

Mais on est là nous Hervé
On est là
Et on ne la lâchera pas

Ils pensent que nous luttons de colère
Mais c’est bien pire
Bien pire pour eux

Car nous luttons par amour
Et l’amour ça marque
Et l’amour ça reste

Une membre d’Outrage Collectif

P.S.

Le procès du policier tueur aura lieu le mardi 23 mars 2021.
Enfin.

https://renverse.co/infos-locales/article/affaire-herve-mandundu-le-proces-a-enfin-lieu-2978

L’article a initialement été publié sur :
https://outragecollectif.noblogs.org/post/2021/03/21/ils-ne-veulent-pas-dire-pardon/

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co