Antifascisme - Antiracisme

Des UDC approuvent l’agression de militants solidaritéS par des néo-nazis

Les UDC Martin Reist et Victor-Liviu Dumitrescu se réjouissent sur Facebook de l’agression de militants solidaritéS à Genève par des néo-nazis.

Suisse romande |

Deux militants solidaritéS ont été attaqués dans un bar à Genève par une dizaine de néo-nazis. Ils réussirent à sortir, mais l’un d’entre eux se fit arracher un pins anti-nazi [1].

Le 12 avril, la page Facebook néo-fasciste Romandie Non Conforme poste la photo du pins en question comme un trophée.

Parmi les Mentions J’aime de la publication, on peut trouver deux comptes Facebook appartenant à des membres de l’UDC :

  • Martin André Reist (le compte de Martin Reist) qui utilise la réaction “Haha” (représentée par un emoji riant)
  • Victor Winteregg (le compte de Victor-Liviu Dumitrescu) qui utilise la réaction “J’adore” (représentée par un coeur)

Par la suite, la publication de Jeunesse Solidaire GE- SolidaritéS Jeune qui dénoncait le fait que Victor-Liviu Dumitrescu approuve l’aggression a été repostée par Romandie Non Conforme, les fascistes en profitant pour insulter les militant.e.s et apporter leur soutien à Victor-Liviu Dumitrescu. Comme on pouvait s’y attendre, Martin Reist “aime” la publication et Victor-Liviu Dumitrescu l’ “adore”.

Martin Reist

Martin Reist est conseiller général UDC de la commune de Sion, président de l’UDC Ville de Sion et délégué du district de Sion au sein de l’UDC du Valais Romand.

Ce n’est pas la première fois que ce dernier interagit avec des pages néo-fasciste sur Facebook. Martin Reist a “aimé” une publication de la page Facebook de L’Aquila, le local du mouvement néo-fasciste Résistance Helvétique, dans laquelle ces derniers se félicitent du succès de la conférence du suprémaciste blanc Henry de Lesquen. Pendant cette conférence, Henry de Lesquen a notamment déclaré “Il y a pire que le coronavirus : le judéovirus.” [2], propos qui ont été par la suite dénoncés pénalement par la Municipalité d’Aigle [3].

Il a également “aimé” une ancienne photo, postée sur Romandie Non Conforme, d’une rencontre entre des membres de Résistance Helvétique et du mouvement néo-fasciste italien Casapound.

Victor-Liviu Dumitrescu

Victor-Liviu Dumitrescu est un ancien candidat UDC au Conseil municipal de Vernier lors des élections du 15 mars 2020.

Lui non plus n’en est pas à sa première interaction sur Facebook avec des pages néo-fascistes, le nombre de ces interactions est même particulièrement élevé dans son cas.

Victor-Liviu Dumitrescu a notamment “aimé” une publication du groupe néo-fasciste genevois Kalvingrad Patriote qui célèbre l’ “anniversaire” de l’envoi de propagande du groupe à des milliers d’élèves du secondaire II genevois.

Il “aime” également une publication de Romandie Non Conforme qui célèbre la manifestation du 24 novembre 2018 organisée à Bâle par le parti néo-nazi suisse-allemand PNOS contre le pacte de l’ONU sur la migration, manifestation à laquelle Résistance Helvétique a également participé.

Liens entre l’UDC et la scène néo-fasciste

Est-ce qu’un “j’aime” est synonyme de soutien ? Pas forcément. C’est pourquoi il est nécessaire de prendre le contexte en compte. Malheureusement, dans le cas de l’UDC, le contexte est assez clair : la frontière entre l’UDC et la scène néo-fasciste a toujours été particulièrement poreuse.

On peut notamment citer :

  • Le secrétaire des Jeunes UDC Genève Sébastien Thomas qui se rend aux évènements de Kalvingrad Patriote et côtoyait le Navy Bar lorsqu’il était leur repaire [4].
  • Les Jeunes UDC Vaud qui invitent le dessinateur antisémite et membre de Résistance Helvétique Julien Udressy à leur “Landsgemeinde 2019” [5].
  • Le Jeune UDC vaudois Thibault Schaller qui s’affiche avec un t-shirt néo-nazi [6].
  • Oskar Freysinger qui va promouvoir son dernier livre sur Radio Athéna, la webradio d’Henry de Lesquen [7].
  • La vice-présidente des Jeunes UDC Vaud Emmylou Maillard qui continue de côtoyer et d’être une cliente du néo-nazi Stève Cao, forcé à démissionner de la présidence des Jeunes UDC neuchâtelois et du grand conseil de La Chaux-de-Fonds suite aux révélations sur son tatouage nazi [8].

Dans un tel contexte, le fait que de nombreu.x.ses membres de l’UDC soient abonné.e.s à des pages néo-fascistes et “aiment” leurs publications n’est pas anodin. Les interactions de Martin Reist et de Victor-Liviu Dumitrescu avec les publications de Romandie Non Conforme ne peuvent ainsi être interprétées que comme des formes de soutien. Cette situation est d’autant plus alarmante qu’une telle audience permet à des groupuscules fascistes composés de très peu de personnes d’influencer le “premier parti de Suisse”.

Rappelons également qu’un “j’aime” sur Facebook n’est pas sans conséquence et permet d’améliorer la visibilité d’une publication. Le Tribunal fédéral a d’ailleurs récemment reconnu qu’un “j’aime” pouvait constituer un délit à lui seul en fonction du contexte [9].

Soyons vigilant.e.s, ne tolérons aucun liens entre l’UDC et le fascisme.

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co