Antifascisme - Antiracisme Violences policières Black lives matter

Plus de 2500 personnes à la manif Black Lives Matter

Plusieurs appels avaient tourné sur les réseaux sociaux pour appeler à une mobilisation Black Lives Matter à Lausanne ce dimanche. Au final, ce sont d’abord plus de 300 personnes qui se sont retrouvées à 13h au pied de la tour de Bel-Air pour un rassemblement en écho aux mouvements contre le racisme et les violences policières.

Il faisait suite à la vague de protestations en cours aux USA suite à la diffusion de la vidéo du meurtre de George Floyd par un policier blanc à Minneapolis - un cas symbolique d’une violence systémique dans ce pays. Mais, il ne s’agissait pas seulement d’une manifestation de solidarité internationale. La Suisse n’échappe pas aux logiques de violence policière et au racisme systémique comme le prouvent les décès de Mike Ben Peter, Hervé Mandundu et Lamine Fatty ces dernières années.

Après quelques prises de parole et une minute de silence à Bel-Air, la manifestation démarre aux cris de “la vie des noir.e.s compte aussi”, “Révolunion” ou encore “I can’t breathe”. La manifestation arrive à la place de la Riponne ou d’autres prises de parole ont lieu, puis repart en direction du Flon. Elle est rejointe par un autre cortège parti des hauts de Lausanne, aux cris de “Tout le monde déteste la police”. Des 300 personnes présentes à Bel-Air à 13h, le cortège à facilement dépassé les milles participant.e.s et continue de grandir. On peut estimer sans trop de problèmes à plus de 2500 personnes la participation du jour.

La foule envahit la place de l’Europe, le cortège s’étire jusqu’à l’esplanade de Montbenon et s’arrête devant le Tribunal. La, s’alternent des moments de témoignages spontanés, des chants comme “One Love” et “We shall over come” et des slogans puis la foule s’agenouille avec le poing levé pendant 8 minutes et 46 secondes, le temps qu’a passé Derek Chauvin sur la nuque de George Floyd quand il l’a tué. La foule est très réceptive aux discours prononcés et les slogans sont repris avec beaucoup d’énergie. On en oublie presque que le mégaphone utilisé ne nous permet de loin pas de tout comprendre. Peu importe, l’énergie et la détermination de toutes les personnes présentes aujourd’hui ont démontré qu’il n’y avait pas besoin d’autorisation des autorités pour se faire entendre.

Pour continuer la lutte soyons nombreu.x.e.s mardi à Genève pour la prochaine manifestation Black Lives Matter en suisse-romande.

Notes

DANS LA MÊME THÉMATIQUE

À L'ACTUALITÉ

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Si vous rencontrez le moindre problème ou que vous avez des questions, n’hésitez pas à nous le faire savoir
par e-mail: contact@renverse.co