Genève Infos locales Répression - Enfermement Migration

Deux évasions à la prison de la Favra : deux fois bravo aux évadés !

Le soir du dimanche 21 mai, nous lisons dans la presse que deux détenus se sont évadés de la prison de la Favra à Genève.

Ils auraient réussi à franchir le grillage de l’enceinte du bâtiment sous le nez des gardiens. Malgré un important dispositif policier mis en place, qui implique notamment la brigade canine et une alerte trans-frontalière, il semblerait que les deux fugitifs ne se soient pas encore faits reprendre.

On ne peut que se rejouir de cette nouvelle et être solidaires avec les évadés ! Nous esperons que tout se passera bien pour eux. Ces personnes et toutes les autres qui subissent la détention administrative font face tous les jours à la violence de la politique migratoire cruelle et raciste que la Suisse mène. Comme dans beaucoup d’endroits en Europe, le seul fait de ne pas posséder les bons papiers administratifs est un motif suffisant du point de vue de l’Etat pour enfermer des gens.

Parce que toutes les prisons sont inhumaines, nous continuerons à nous battre contre.

P.-S.

Qu’est-ce que la détention administrative :

C’est une forme d’enfermement qui n’existait pas il y a 30 ans en Suisse et qui connait un développement monstrueux. La première prison romande entièrement dédiée à l’enfermement pour sans-papiers a vu le jour à Frambois en 2004. Elle possède alors 25 places. Ces dix dernières années, le Canton de Genève a ouvert la nouvelle prison de la Favra à côté de Champ-Dollon et compte prochainement ouvrir plus de 250 places supplémentaires dans le complexe carcéral qui a fleurit à Puplinge (GE) dans l’indifférence d’une grande partie de la population.

La loi suisse permet d’emprisonner pour une durée maximale de 18 mois une personne en situation irrégulière dès l’âge de 15 ans.

La détention peut-être ordonnée afin d’assurer le renvoi d’une personne hors de Suisse, ce qui peut vouloir dire dans l’attente d’un vol mais pas nécessairement. La détention peut aussi être ordonnée avant même qu’une décision de renvoi n’ait été rendue. Un motif de détention est la non-collaboration pour obtenir les documents de voyage nécessaires au renvoi. La loi parle aussi d’"insoumission". En pratique, cette forme de détention prive des milliers de personnes de leur liberté chaque année. Elle est utilisée majoritairement comme une pression permanente pour contrôler les personnes qui passent par la voie de l’asile.

Articles de la même thématique...

Quand L’Usine joue le jeu de la police

Selon la décision qui a été prise durant la réunion de gestion de l’association ‘L’Usine’ de ce lundi, les dealers se verront interdire temporairement l’entrée au...

Marche blanche pour Nico

Appel à participer à une marche blanche en mémoire de Nicola Manikaki assassiné par la police à Thonon-les-bain. Solidarité avec toutes les personnes assassinées par la police ici et...

> Tous les articles "Répression - Enfermement"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.