Genève Infos locales Logement - Squat Présentation

Discussion avec la maison collective de Malagnou le 4.10.17

A l’initiative de la maison de Malagnou, 1’500 personnes sont descendues dans la rue à Genève le 1er juillet dernier faisait éclater une belle mosaïque de mécontentements pour le début de l’été. La deuxième édition de la manif aura lieu samedi 7 octobre 2017 à 17h à la place des 22 Cantons.

En attendant de prendre la rue samedi, le collectif de Malagnou vous propose un café politique ce mercredi 4 octobre 2017 à la Makhno, non seulement de revenir sur les étapes de la lutte en cours mais surtout d’échanger sur les perspectives de celle-ci. Comment est-ce que l’appel à solidarité d’une maison en voie d’expulsion peut réunir 1’500 personnes dans la rue avec des points de vue et préoccupation aussi diverses ? Quelles sont limites actuelles de la lutte et les pièges à éviter ? Comment aller plus loin et réinventer nos pratiques ? Voici quelques unes des questions que nous aimerions nous poser ensemble autour d’un verre.

Pour rappel, la maison collective du 154 rt Malagnou à Genève lutte depuis une année contre son expulsion. Le collectif a décidé de s’opposer à la décision de l’Etat de Genève, propriétaire des lieux, de ne pas renouveler le contrat de cette maison qui a été squattée en 2012 et qui avait obtenu un bail à loyer de 2014 à 2016. Le collectif de la maison cherche à inscrire son cas particulier dans un contexte plus large des rapports de forces défavorables qui traversent Genève à savoir une pénurie du logement organisée par la mafia immobilière, une répression étatique des lieux de sortie et de (contre-)culture, une mainmise policière dans la rue sur tout ce qui ne rentre pas dans l’ordre marchand autoritaire et de la défaite du mouvement d’occupation de maisons à Genève dans les années 2000.

Le lutte pour garder la maison de Malagnou tombe à pique pour thématiser les transformations de la ville de ces 10 dernières années et pour porter une résistance publique, étant donné le caractère explicitement politique de son expulsion, décidée par le Conseil d’Etat, sur les conseils avisés de la police politique (BRIC) et au prétexte d’en faire un foyer pour requérant.e.s d’asile géré par l’Hospice général, dont la politique d’hébergement et d’accueil est sous le feu des critiques.

Articles de la même thématique...

 !!! MANIF-BAHNHÖFLI RESTE !!!

Descendons dans la rue afin de défendre les espaces ouverts autonomes. !!! PAS DE DEMOLITIONS SANS PROJETS !!! !!! BAHNHOFLI RESTE, ET LES AUTRES AUSSI !!! !!! NON A LA SPECULATION IMMOBILIERE...

> Tous les articles "Logement - Squat"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.