Genève Infos locales Migrations - Frontières Stop Bunkers | Grütli

[Genève] Communiqué de presse du Collectif d’occupation du Grütli - No Bunkers, 15.08.2015

« L’Hospice général ne doit pas empêcher la solidarité des Genevois » Michel Claude

Ce samedi 15 août 2015, jour officiel du déménagement de la salle du Faubourg, nous sommes en passe de trouver une solution temporaire d’hébergement évitant un retour dans les bunkers. Cette solution, c’est une fois de plus à la solidarité de la population que nous la devons. Elle permettra aux migrants mobilisés depuis deux mois de ne pas subir les conditions unanimement reconnues comme inhumaines de l’hébergement en abris PCi, en attendant que les autorités soient à même de les loger dignement. Nous attendons d’ici lundi la réponse du Conseil d’Etat et de l’Hospice général quant aux modalités administratives de cet hébergement hors des structures officielles. Nous osons espérer que les autorités feront tout pour faciliter cette solution, déjà mise en place dans le passé, et ne tendront pas d’incompréhensibles embûches.

Pas de solution sans mobilisation

Rappelons une fois de plus que la moitié des places prévues cette automne, en l’occurence le bâtiment ONU-SIDA, émanent d’une proposition du Collectif d’occupation du Grütli d’abord refusée par les autorités. La mobilisation de ces sept derniers mois et le mouvement initié par le Collectif d’occupation du Grütli auront donc plus fait avancer la situation que l’ensemble des services de l’Etat réunis.

La Ville de Genève accepte une prolongation

Nous avons rencontré aujourd’hui Madame Ester Alder, maire de Genève, qui a accepté de tolérer l’hébergement à la salle du Faubourg jusqu’à lundi. Nous saluons cette décision. Ce délai a pour but de permettre au Collectif de trouver les quelques places encore manquantes et d’organiser administrativement son départ. Une nouvelle réunion est agendée ce lundi dans le courant de la journée pour faire le point sur la situation.

L’Hospice général ne doit pas empêcher la solidarité

Nous attendons une réponse ce lundi quant aux modalités administratives de l’hébergement solidaire des migrants du Collectif. Les multiples tracasseries administratives qui ont accompagné le mouvement ces deux derniers mois et qui pour certaines n’ont toujours pas trouvé de solution ne nous ont tout sauf donné la preuve de la bonne volonté de l’Hospice général. L’Hospice général doit prendre le rôle de facilitateur face à cette nouvelle proposition pour éviter l’hébergement en abris PCi. Nous saluons la solidarité exprimée suite à notre appel et espérons que les autorités sauront lui reconnaître sa juste valeur.

Collectif d’occupation du Grütli – No Bunkers

P.-S.

Pour voir tous les articles publiés sur renverse.ch à ce sujet : le fil d’infos No Bunker !

Articles de la même thématique...

> Tous les articles "Migrations - Frontières"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.