Genève Infos locales Logement - Squat Migration

L’Etat et l’Hospice général - A bas !

Nous publions un texte du Collectif Sans retour diffusé lors de la manifestation du 1er juillet en soutien à la maison de Malagnou ainsi que le discours lu à cette occasion.

Le discours du Collectif Sans retour :

Bonjour à toutes et à tous,

Nous voulons dire quelques mots au nom de Sans Retour, un collectif autonome qui lutte depuis plus de deux ans en solidarité et au côté des personnes en exil.

Si nous sommes présentes ce 1er juillet au côté des habitantes de Malagnou, c’est que les manœuvres des autorités pour les expulser rappellent cyniquement leur mépris à l’égard des personnes en exil.
Le cynisme - A bas !

Quand Stop Bunkers dénonçait les conditions inhumaines dans les bunkers, l’Hospice général les accusait de mentir.
Le mépris - A bas !

Lorsque les autorités tentaient de renvoyer Ayop, témoin et victime de l’incendie des Tattes, elles préféraient appliquer aveuglément les accords Dublin plutôt que reconnaître leur responsabilité commune avec l’Hospice général dans ce désastre.
Les accords Dublin - A bas !

À chaque famille détruite, éparpillée en Europe suite à des renvois comme pour les Musa et tant d’autres, elle affirme encore ne faire qu’appliquer les lois fédérales.
Les renvois - A bas !

Lorsque le mouvement No Bunkers portait la lutte au centre ville en occupant la Maison des Arts du Grütli, le Conseil d’État les accusait d’être des criminels récidivistes en attente de renvoi.
Le racisme - A bas !

Quand les habitantes de Frank-Thomas sauvent 150 places d’hébergement après deux ans, les autorités piétinent une fois encore leur engagement de les reloger après la rénovation du foyer.
Le mensonge - A bas !

C’est une guerre contre les pauvres, les étrangères, et celles et ceux qui luttent à leur côté.

L’hospice général loue des appartements de luxe à des riches tandis qu’il expulse les personnes à l’aide sociale pour loger des migrantes.
La spéculation immobilière et la division - A bas !

L’État prétexte le manque de lieu d’accueil pour détruire la maison collective de Malagnou.
La mauvaise foi - A bas !

Certains hommes politiques pensent favoriser leur future carrière à Berne en détruisant le foyer des Tilleuls au Grand Saconnex pour y construire une prison appelée centre fédéral.
Les prisons - A bas !

Nous vomissons cette politique du prétexte, cette manière qu’ont les autorités d’opposer les pauvres pour le plus grand profit des riches.

Nous refusons d’accepter docilement que Genève devienne une capitale-prison, en plus d’être celle des banques.

Nous voulons crier encore une fois « Refugees Welcome ».

Affirmer encore une fois que tout le monde doit pouvoir se loger dignement.

Nous avons été des milliers dans les rues pour crier notre dégoût face aux manœuvres patronales, étatiques, ou des institutions qui prétendent oeuvrer pour le bien et l’intégration des personnes précarisées.

Migrantes, fonctionnaires, artistes, maçons, étudiantes, et toutes celles qui décident de répondre aux attaques du pouvoir et fourbissent leurs armes.

Ce monde, cette ville ne sont pas les leur. Montrons leur que nous sommes fortes, déterminées, et marchons ensemble contre les expulsions, les prisons, les violences policières, les renvois, la ségrégation et contre toutes celles et ceux qui, de leur bureaux veulent nous imposer des vies de misère et de soumission.

La répression – À bas !
Les mensonges – À bas !
Les violences policières – À bas !
La ségrégation - A bas !

Malagnou ou la répression, nous vaincrons !

Discours du collectif Sans retour - 1/07/2017

PNG - 106.9 ko
Christophe Girod - directeur de l’Hospice général

Le tract distribué lors de la manif :

L’hospice général - A bas !

La politique d’asile de l’Hospice général n’est pas une politique d’accueil, mais une politique d’exclusion
L’hypocrisie – A bas !

L’Hospice général ne se soucie pas du sort des personnes mais contrôle, menace et punit au quotidien
Le contrôle social – A bas !

L’Hospice général humilie chaque jour les "bénéficiaires" dont il a la charge
L’assistanat – A bas !

L’Hospice général interdit l’accès à ses foyers à toute personne solidaire à coup de plaintes pénales et d’intimidations
La politique d’isolement – A bas !

Dans les foyers de l’Hospice général, les cameras pullulent sous prétexte d’en assurer la sécurité
La vidéosurveillance – A bas !

L’Hospice général préfère faire de l’argent avec des immeubles pour riches plutôt que de loger dignement les personnes qui en ont le besoin
La spéculation immobilière – A bas !

En 2016, l’Hospice général accepte qu’une route de chantier prenne la place du foyer de Frank-Thomas alors que plus de 500 personnes survivent dans les bunkers
La mauvaise fois – A bas !

L’Hospice Général menace de loger en bunkers les habitant.e.s qui refusent de quitter le foyer Frank-Thomas
Le chantage – A bas !

Les services de sécurité de l’Hospice général agissent comme une antenne de la police cantonale et du contrôle des habitant.e.s pour mieux réprimer les requérant.e.s débouté.e.s
La répression – A bas !

L’Hospice général prétend vouloir loger des personnes en exil à Malagnou
La récupération et l’instrumentalisation – A bas !

L’Hospice général cherche toujours à briser les solidarités et les résistances qui se créent entre la population établie à Genève et les personnes en exil
L’Hospice général – A bas !

Et aussi, parce que la tête de Christophe Girod ne nous revient pas.
Christophe Girod – A bas !

Parce que des fois, on a la flemme d’écrire de longs discours.
Collectif Sans Retour – spéciale dédicace à Thomas Sankara – 1/07/2017
sansretour@riseup.net

Articles de la même thématique...

 !!! MANIF-BAHNHÖFLI RESTE !!!

Descendons dans la rue afin de défendre les espaces ouverts autonomes. !!! PAS DE DEMOLITIONS SANS PROJETS !!! !!! BAHNHOFLI RESTE, ET LES AUTRES AUSSI !!! !!! NON A LA SPECULATION IMMOBILIERE...

> Tous les articles "Logement - Squat"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.