Genève Infos locales Logement - Squat Expulsion | Gentrification | Migration | Malagnou

L’HIVER SERA CHAUD ! - Appel de Malagnou à la manif du 7 octobre

#MalagnouRestera, on est pas tout seul-e-s !

Habitant-e-s de l’ancienne station de zoologie de Malagnou (Genève), nous lançons un appel à descendre dans les rues le samedi 7 octobre 2017. Punks, anticapitalistes, précaires, étudiant-e-s, artistes, retraité-e-s, mal-logé-e-s et mécontent-e-s de tout poil, nous souhaitons que ce fameux capharnaüm affirme à nos côtés ses désirs et son refus de la privatisation grandissante de la ville. La manifestation du 1er juillet n’était qu’un début, que dix Malagnou fleurissent partout !

Pourquoi manifester ? Notre maison collective, lieu d’habitation et d’organisation politique et contre-culturelle, est prise pour cible par les propriétaires des lieux, le conseiller d’Etat démocrate-chrétien Serge Dal Busco et son administration. Jamais à cours d’idées novatrices, ils souhaitent nous expulser (à une date encore inconnue) pour y substituer une institution caritative en carton-pâte. Un « diviser pour mieux régner » qui pourrait passer pour un habile stratagème, mais qui est surtout exemplaire de la démence calviniste qui frappe la classe politique de ce canton.

Réclamer le droit à la ville, subvertir la métropole

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas tant l’origine « squat » de Malagnou qui est visée que sa transformation en un lieu d’organisation politique, dans une ville où la moindre résistance doit être matée avec la précision d’une horloge suisse. De mensonges en menaces, d’interventions de la police anti-émeute en arrestations arbitraires, rien ne nous aura été épargné durant ces derniers mois. On veut nous rayer de la carte, c’est un fait, mais notre détermination reste intacte.

Le droit à la ville, ce n’est bien sûr pas seulement de garder Malagnou mais de développer des activités dans les interstices et résister concrètement à ceux qui veulent se l’accaparer, régies immobilières et services étatiques en premier chef. Loyers astronomiques, fermeture des lieux autogérés pour les remplacer par des cages dorées pour branchouilles, il devient presque impossible de passer une soirée dans cette ville sans avoir un sac d’or au fond des poches. Perdre sa vie à la gagner, voilà la seule option que ce système peut nous offrir. Cette ville, ils ne l’ont pas construite, ils ne la font pas vivre, ils veulent juste l’administrer froidement. Notre ville crève la bouche ouverte à cause de l’indigence des autorités.

Dans ce contexte, le droit à la ville doit se comprendre comme une volonté de reprendre le pouvoir sur nos vies, d’insubordination généralisé e face à un monde qui va dans le mur. Il suffit qu’une chanteuse entonne « laissez-nous mener la vie qu’on veut » pour que cela devienne le mot d’ordre d’une génération entière. Les revendications minimales sont les suivantes :

  • Pas d’évacuation de la parcelle de Malagnou sans un projet concret et intelligent !
  • Pour un bail de 99 ans pour toute la parcelle et une lettre d’excuses du gouvernement !
  • Pour la réquisition immédiate de TOUS les lieux vides, logements, bureaux, halles industrielles !

Articles de la même thématique...

Appel pour la solidarité au squat anarchiste Villa vegan occupata

Après avoir reçu la nouvelle qu’ils voulaient expulser Villa Vegan à Milan le mardi 30 octobre, nous avons commencé à préparer la résistance avec ceux/celles qui ont apporté la solidarité ces derniers jours et nous sommes déterminées à continuer...

C’est la fête à Porteous (et tu es invitée !)

Le samedi 6 octobre 2018, de 14h à minuit, l’occupation aquatique de Porteous à Lignon vous convie à une grande fête populaire. Attractions, graffiti, bar, petite restauration et concerts, etc. Contre les prisons et les villes bâties sur-mesure pour...

L’été indien à Porteous

Programme de la semaine du 17 au 23 septembre 2018 de l’occupation du bâtiment Porteous, au bord du Rhône au pied des tours du Lignon.

> Tous les articles "Logement - Squat"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.