Genève Infos locales Logement - Squat Malagnou

Manifestation Monstrueuse pour Malagnou

La maison de Malagnou appelle à une manifestation de solidarité le 1er juillet 2017. L’Etat de Genève, sourd à nos revendications, refuse d’entrer en matière quand au renouvellement de notre bail pour quatre années supplémentaire.

Rappelons que celui-ci avait promis son renouvellement pour notre maison, ainsi que pour nos voisines de parcelle, la Tortue gérée par la coopérative CIGUE et Eurêka géré par l’association Carrefour Rue. Ces deux dernières entités ont obtenus la promesse faite mais nous sommes laissées pour compte. L’Etat de Genève, par la voix du conseiller d’état Serge Dal Busco, s’est soudain découvert un interêt pour l’hébergement des personnes en exil. Alors que la politique actuelle ne fait que précariser de plus en plus leurs conditions d’accueil avec l’objectif évident de les dégouter de la Suisse, l’Etat utilise cyniquement le prétexte de la création d’un foyer pour nous évacuer. Nous sommes solidaires des personnes en exil !

Nous savons que ce n’est pas la soi-disant volonté de créer des foyers d’accueil qui motive la décision de nous expulser, mais bien un désir ardent du Conseil d’Etat de mettre fin à une expérience qui ouvre une brèche dans sa politique lisse. En effet, la maison de Malagnou est un lieu de vie collectif, en dehors des rapports marchands, qui sert parfois de lieu de soutien pour des mouvements politiques, comme les manifestations du mouvement No Bunkers en 2015.

L’expulsion de Malagnou n’est que l’expression d’une politique plus globale de pacification de la ville et de gentrification galopante. Les espace dédiés aux culture alternatives, à l’organisation et l’expression collective et politique de la jeunesse, à l’expérience concrète de l’autogestion sont insuffisants ; pire, ils se raréfient sous le coup d’une politique d’aménagement toujours plus élitiste et dédiée uniquement aux grandes entreprises marchandes et à la spéculation immobilière.

En même temps, tous les quartiers de la ville de Genève voient leur culture populaire disparaître dans la construction de duplex et de loft aux loyers exorbitants, qui augmentent encore la pression sur le prix de loyers déjà indécemment élevés, et chasse sa population d’origine. Il est temps de se mobiliser afin de reprendre le pouvoir dont l’état nous dépossède, et que nous puissions dessiner la ville dont nous avons envie. Il est temps de refuser une ville uniquement peuplée de riches, une ville morne et sans vie collective.

Il est temps de ne plus subir la politique du conseil d’Etat, mais de devenir enfin les acteurs directs de notre ville par nos actions collectives.

Défendons Malagnou contre son expulsion, mais défendons aussi nos espaces collectifs de vie contre la spéculation immobilière, le polissage de la Ville, la mise en compétition des précaires par l’Etat, toutes et tous, ensemble, défendons-nous !

Rendez-vous samedi 1 juillet à 14h30 sur la place de la Navigation aux Pâquis !

Articles de la même thématique...

> Tous les articles "Logement - Squat"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.