Genève Infos locales Antispécisme - Libération animale Répression

Matthias*, « libéré » après 328 jours derrière les barreaux

Le procès des 3 activistes antispécistes genevois.e.s aura lieu le 6 novembre 2019 à Genève. Communiqué de presse et appel à soutien (english below).

Depuis, jeudi 24 octobre 2019, Matthias* est enfin dehors de ce lieu infâme qu’est la prison de Champ Dollon. Après maintes demandes et recours, entrepris par son avocate commise d’office, puis par un avocat camarade, Olivier Peter, en juillet à sa reprise de l’affaire, le Tribunal fédéral a enfin ordonné au TMC (tribunal des mesures de contraintes) de prendre en compte les mesures de substitution proposées par ces dernier-e-s.

Dehors, mais pas encore libre, Matthias a l’obligation de porter un bracelet électronique, l’interdiction de sortir de l’appartement où il est accueilli et de contacter par quelques moyens 11 de ses ami-e-s proches, alors qu’il leur était permis d’aller le voir à Champ-Dollon.
Cette décision relève très clairement d’une vengeance du tribunal des mesures de contraintes, probablement vexé d’avoir été contredits par le Tribunal Fédéral.

Venez soutenir Matthias*, Mirabelle* et Raoul lors du procès public qui prendra place au tribunal genevois, place du Bourg de four 1, ce mercredi 6 novembre 2019 dès 8h30.

La prison enferme des corps, détruit des vies, mais la révolution continuera. Merci à Matthias d’être la personne généreuse, attentionnée et déterminée qu’il est. Ci-dessous, la lettre qu’il a rédigée à sa sortie de prison.

"Tout d’abord je souhaite m’excuser de ne répondre que maintenant à vos messages de soutien alors que j’ai déjà quitté la prison depuis jeudi 24 octobre mais c’est le temps dont j’avais besoin pour me reconnecter à la réalité hors des murs de la prison.

Voilà, 328 jours de détention dans la prison de Champ-Dollon à subir les multiples humiliations de la part des gardiens, à subir les moqueries, leur sadisme, leurs commentaires sexistes voir même racistes, leur besoin de se montrer autoritaires ainsi que leur envie de nous faire payer les crimes que nous aurions soit-disant commis. Mais ces 328 jours ont aussi été une opportunité d’évoluer et grandir. 328 jours de votre plus grand soutien sans faille. 328 jours où vous m’avez fait me sentir important au sein de notre lutte et 328 jours où, grâce à vos mots, lettres, et bien d’autres choses encore, vous m’avez permis de ne pas oublier la lumière qui existe derrière les murs.

Il m’est impossible d’exprimer toute ma gratitude envers celles et ceux qui d’une manière ou d’une autre m’ont aidé à traverser ces 328 jours d’épreuves mais je voulais juste vous faire savoir que grâce à vous je ne me suis pas senti oublié, je ne me suis pas senti seul et je ne me suis jamais senti perdu.

Tout ça n’est pas encore fini et, le 6 novembre, la Justice se prononcera sur la suite des événements. Chaque personne qui le souhaite peut venir au tribunal de police à Genève, en Suisse apporter son soutien encore une fois.

Je pense également à mes ami.es avec qui on m’a interdit actuellement de prendre contact. J’attends avec la plus grande des patience le jour où je pourrai enfin partager librement à leurs côtés.

Et encore un million de remerciements à celles et ceux qui ont pu me soutenir durant ces 11 mois."

JPEG - 17.3 ko

Matthias*, "released" after 328 days behind the bars of the Champ-Dollon prison

Since Thursday, October 24, 2019, Matthias* has finally been outside the infamous Champ Dollon prison.
After numerous requests and appeals, undertaken by his ex officio lawyer, then by a fellow lawyer, Olivier Peter, in July when the case resumed, the Federal Court finally ordered the TMC (Tribunal des mesures de contrainte) to take into account the alternative measures proposed by the latter.

Outside, but not yet free, Matthias is required to wear an electronic bracelet and is forbidden to leave the apartment he is staying in. He is also forbidden to contact 11 of his closest friends by any means, despite the fact that they were allowed to visit him at Champ Dollon.
This decision is very clearly the court taking revenge by using restraining measures, and they were most likely angered the federal court’s contradictory decision.

Come and support Matthias*, Mirabelle* and Raoul during the public trial that will take place at the Geneva court, Place du bourg de four 1, on Wednesday 6 November 2019 at 8:30 am.

Prison lock up bodies, destroys lives, but the revolution will continue.

Thank you Matthias for being the generous, caring and determined person he is.
Below is the letter he wrote when he was released from prison.

"First of all I would like to apologize for replying only now to your messages of support when I already left prison on Thursday 24 October, but that is the time I needed to reconnect to reality outside the prison walls.

There were 328 days of detention in Champ-Dollon prison, subjected to multiple humiliations by guards, mockery, sadism, sexist or even racist comments, their need to be authoritarian and their desire to make us pay for the crimes we allegedly committed, but it was also 328 days which were an opportunity to evolve and grow, 328 days of your great unfailing support, 328 days when you made me feel important in our struggle and 328 days when through your words, letters and many other things you allowed me not to forget the light that exists behind the walls.

It is impossible for me to express my gratitude to those who in one way or another have helped me through these 328 days of hardship, but I just wanted to let you know that thanks to you I didn’t feel forgotten, I didn’t feel alone and I never felt lost.

All this is not yet over and on 6 November the Justice will decide on the next steps. Anyone who wishes to is invited to come to the police court in Geneva, Switzerland to give their support once again.

I am also thinking of my friends whom I am currently forbidden to contact. I am waiting with the greatest impatience for the day when I will finally be able to freely spend time with them.

And another million thanks to those who were able to support me during these 11 months."

P.-S.

Cagnotte de soutien face à la répression :
https://www.cotizup.com/cagnotteantirepression?fbclid=IwAR2kveuFW29tquNeZewVjDu2M-3xFlZHBwxnPjnwZjBXlEIWxDnocrzLXGM

Contact du collectif :
soutienauxactivistes@protonmail.com
Page facebook :
@solidariteavecnotrecamaradeantispeciste

Articles de la même thématique...

Rassemblement pour le jugement de Matthias et Mirabelle

Procès de Matthias et Mirabelle, deux activistes soupçonné.e.s de sabotage économique contre diverses institutions spécistes (Mcdo, boucheries, abattoir de Perly, Université de Fribourg pratiquant la vivisection...

Soirée de rencontre & solidarité contre la répression

À l’heure où la répression policière et judiciaire se fait de plus en plus sévère à l’égard des activistes antispécistes, le collectif 269 Libération Animale vous invite à une soirée de rencontre et de soutien contre la répression le samedi 2 novembre, dès...

Notre camarade antispéciste toujours en détention

Notre ami et camarade, Mathias, est emprisonné à champ-dollon depuis 300 jours, il sera jugé en fin d’anné et risque deux ans de prison pour trois actions directes menées contre des industries...

> Tous les articles "Antispécisme - Libération animale"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.