Lausanne Infos locales Répression - Enfermement Police | Occupation | Racisme | Répression

Montée de pression / Pressure increase

Voilà maintenant plus d’une semaine que le collectif Jean Dutoit a occupé le bâtiment ex-Switcher du Petit Flon 28, au Mont-sur-Lausanne. Des nouvelles de l’occupation et de la pression policière.

English below

La police est venue constater l’occupation le mercredi 26 au matin, puis des patrouilles sont simplement passées aux abord de la maison.
Mais samedi 29 septembre un premier contrôle avec arrestation s’est déroulé juste en dessous des fenêtres du bâtiment, par une patrouille de la gendarmerie vaudoise.
Depuis, la zone industrielle étant quasi déserte le weekend, nous avons vu la présence policière s’accroitre de manière importante.

Dimanche 30 septembre à midi, deux agents en civil procèdent à un contrôle d’identité avec fouille (fouille au corps, affaires personnelles et inspection de la bouche) d’abord dans la rue longeant l’immeuble, puis derrière une maison, tentant de se mettre à d’abris des personnes les filmant depuis un balcon. Le tout sans donner de motif et a priori sans raison valable, si ce n’est celle d’être noir et de sortir d’une maison occupée par le collectif Jean Dutoit.

Aujourd’hui lundi 1er octobre, un homme se fait contrôler à la porte de la maison. Les gens se mobilisent immédiatement, sortent même de la maison pour filmer. Après avoir vérifier son identité, il le laisse rentrer.

Nous craignons une nouvelle mise sous pression du collectif fraîchement installé dans la zone industrielle.

Les habitants de la maison doivent-ils craindre pour leur sécurité, alors même qu’ils se dirigent vers le seul endroit de la ville où ils ne sont pas en danger ?

Doit-on à nouveau craindre une escalade de brutalités policières allant des insultes aux coups puis aux arrestations arbitraires comme cela s’est déroulé autour des maisons précédentes du collectif, particulièrement autour du bâtiment Heineken en 2016, lui aussi situé en zone industrielle peu habitée ?

.............................................................................................

It’s been more than a week now since the Jean Dutoit collective occupied the former Switcher building at Le Petit Flon 28, in Mont-sur-Lausanne.

The police came to notes the occupation on Wednesday morning, the 26th, and then patrols simply passed by the house.

But this Saturday, September 29, a first police control with arrest took place just below the windows of the building, by a patrol of the Gendarmerie Vaudoise.

Since then, with the industrial area almost empty at weekends, we have seen a significant increase in police presence.

On Sunday, September 30 at noon, two plainclothes agents carried out an identity check with a search (body search, personal belongings and mouth inspection) first in the street along the building, then behind a house, trying hide from people filming them from a balcony. All this without
giving any reason and a priori without any valid reason, except to be black and to come out of a house occupied by the Jean Dutoit collective.

Today, Monday, October 1, a man is being controled at the door of the house. People immediately mobilize, they even come out of the house to film. After verifying his identity, police lets him in.

We fear that the newly installed collective in the industrial zone will be put under pressure again.

Should the inhabitants of the house fear for their safety, even as they go to the only place in the city where they are not in danger ?

Should we again fear an escalation of police brutality ranging from insults to beatings and then arbitrary arrests as occurred around thecollective’s previous houses, particularly around the Heineken buildingin 2016, also located in a sparsely populated industrial area ??

Articles de la même thématique...

Bilan répressif de la fête sauvage du nouvel an

Le Groupe Anti-répression Genève (GAG) dresse le bilan de la fête sauvage qui s’est tenue dans la nuit du nouvel an à Genève et informe les personnes contrôlées des conséquences judiciaires...

> Tous les articles "Répression - Enfermement"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.