Berne Infos d’ailleurs Logement - Squat Manifestation

Quelques mots sur les événements du 18 mai à Berne

Dans la nuit de samedi à dimanche, nous avons pris part à une action offensive contre la police dans les alentours de la Reitschule. Nous considérons cette étape comme une réponse nécessaire à la récente répression sur le territoire bernois. Notre rage fut si forte que la police a dû reculer à plusieurs reprises. Nous considérons cela comme un signe de succès, qui voit grandir notre motivation à s’interposer face à l’État et à la Police.

Nous sommes des personnes solidaires contre l’évacuation de Fabrikool. Nous aimerions rappeller que le maintien de l’occupation du batiment de Fabrikool avait pu être obtenu en mars 2016 après plusieurs nuits d’émeutes consécutives à l’évacuation d’un autre squat : Effy29. Face à la crainte d’un nouveau conflit les autorités avaient alors renoncé à l’évacuation de Fabrikool. Les actions d’aujourd’hui doivent rappeler l’époque autour de l’évacuation d’Effy29. Chaque évacuation a son prix !

Nous situons l’expulsion de Fabrikool dans le contexte du renforcement répressif en cours depuis plusieurs mois. Ainsi, plusieurs rafles ont eu lieu autour de la Reitschule, des personnes furent menacées et persécutées par la police, tout comme des graffeurs/euses politiques et d’autres participant·e·s de la Reitschule qui sont sans cesse harcelé.e.s par des flics en civil.

JPEG - 168.8 ko

L’État tente également de frapper sur le plan juridique, nottament avec les amendes envoyées à des dizaines de participant·e·s de la manifestation pour Afrin l’année passée. Et maintenant avec la nouvelle loi sur la police justice et de la police qui vient de passer, l’arsenal répressif de la police et de la justice est encore renforcé.

Quand l’État tente désespérément de nous réprimer et de nous détruire, nous manifestons notre résistance à la répression de différentes manières. Samedi, ce fut à coups de pierres et de barricades en feu, depuis des mois ce sont des fleurs sur la Waisenhausplatz en la mémoire de l’assassinat de K. et bientôt, ce pourrait être de nouvelles occupations.

La force, l’énergie que nous avons ressenti en ce samedi nous les porterons dans nos luttes futures. De telles altercations sont cependant aussi l’occasion de donner lieu à une réflexion et critique. Nous ne pouvons pas nous battre pour un monde libéré de la domination tant que, lors de telles soirées, quelques-uns font preuve de paroles et d’attitudes sexistes, et que la volonté d’auto-promotion est considérée comme le motif central pour de telles actions.

Nous saluons les personnes arrêtées en Indonésie
Nous saluons toutes les personnes qui sont actuellement concernées par la répression de la manifestation pour Afrin.
Nous saluons toutes les personnes avec lesquelles nous nous montrons bien trop peu souvent solidaires.

« Groupe affinitaire Rhabarber »

JPEG - 237.5 ko

P.-S.

Ndt : Malgré tout le soin apporté à la confection de cette traduction, il se peut que quelques coquilles se soient glissées dans le texte, qui je l’espère n’abîmeront pas excessivement la revendication portée par le groupe de rédaction original

Pour voir l’article original, cliquez ici !

Articles de la même thématique...

Reprenons les villes

Le Molino, centre social et haut lieu de contre-culture à Lugano, appelle à une grande manifestation ce 14 septembre. Ne touchez pas au Molino !

Course de radeaux + after à Porteous !

Comme chaque année depuis 20 ans, plusieurs dizaines de radeaux descendent le Rhône lors d’une course effrénée jusqu’au Lignon. Fait à partir de planches, des bidons, d’une baignoire ou même d’un...

> Tous les articles "Logement - Squat"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.