Genève Infos locales Répression - Enfermement Répression

Soirée de soutien à la CJS

La CJS (caisse juridique de soutien) est une caisse de solidarité genevoise qui a pour but de soutenir financièrement les personnes victimes de la répression suite à un événement local. Elle a été créée en 2014 et récolte des fonds au travers de soirées de soutien et d’autres occasions.

Vendredi 28 février au Pneu (rue du Vélodrome, Genève) : soirée de soutien à la Caisse juridique de soutien.

22h – concerts :

Litige L (riot grrl, Lyon) et Taulard (Synthpunk – Grenoble)

00h – djs :

Hermes / Noir1440 / Malki (random club wave)
and forever yours Artmaillé, CJS résidente


Qu’est-ce que la Caisse Juridique de Soutien ?

La CJS a pour objectif de récolter de l’argent en vue de le redistribuer pour des condamnations liées à des cas de répression politique à Genève ou de genevois·e·s à l’étranger. Elle encourage les dons, et organise des soirées de soutien dont les bénéfices servent à couvrir les frais des amendes.
Elle ne rentre habituellement pas en discussion pour des frais de défense (avocat), ni des frais administratifs.
Chaque demande est traitée au cas par cas, elle n’est pas une caisse de solidarité ni un service publique et ne fait pas d’assistance juridique ou administrative. Il existe d’autres collectif pour cela (le Groupe Anti-répression Genève : antirep-ge@riseup.net et la Permanence juridique de soutien du Silure : pjsilure@protonmail.com).
Dans le cas d’affaires collectives nécessitant d’importantes sommes d’argent pour faire face à la répression, la CJS couvre les frais de manière groupée et équitable entre toute les personnes touchées.

Comment bénéficier d’un soutien de la part de la CJS ?
La CJS peut être contactée à tout moment par email : cjsge@riseup.net. Effectue une demande en fonction de tes besoins ! La caisse n’est pas extensible. La CJS insiste sur le fait que si les personnes ne suivent pas les éventuelles consignes du groupe Anti-rep, spécifiquement dans le cadre de suivi groupé d’une affaire, elle ne rentrera pas en matière.

Comment soutenir la CJS ?
- Faite un don ponctuel.
- Versez une cotisation régulière, mensuelle ou annuelle.
- Venez filer des coups de main pendant les soirées, pour le bar ou la caisse.
- Si vous avez des plans pour organiser des soirées, vous pouvez faire une soirée dédiée en soutien à la CJS.
- Si vous faites du graphisme ou du dessin, vous pouvez faire des affiches pour nos soirées.
- Et si vous connaissez des groupes qui seraient motivés à jouer à l’occasion d’une soirée de soutien !
Pour tout cela, écrivez-nous un mail à cjsge@riseup.net.

Articles de la même thématique...

Révoltes à Champ-Dollon

"Liberté", "Liberté", "Liberté". Le 3 avril des personnes détenues à la prison de Champ-Dollon se sont révoltées ! Leur voix sont importantes, cruciales, puissantes. On ne pourra parler de solidarité tant qu’on ne prendra pas en compte les personnes que...

[Vidéo] Massacre dans les prisons en Colombie

Le samedi 21 mars 2020 des émeutes ont éclaté dans les prisons en Colombie. On pense qu’il y a eu environ 30 morts. Cette courte vidéo met ces évènements dans le contexte de la crise du covid-19 et des conditions de...

Vers la fin de la détention administrative ?

Avec l’impossibilité d’expulser, Genève libère les personnes enfermées dans ses centres de détention. Toutefois, les personnes ayant été infectées par le virus covid-19 se voient incarcérées dans la prison...

Massacre dans les prisons en Colombie

Le 21 mars 2020, à partir de 21h30, les personnes incarcérées exigeant des mesures sanitaires efficaces afin d’éviter la contagion du virus du syndrome respiratoire aigu grave, Sars-Cov 2 (COVID-19),...

> Tous les articles "Répression - Enfermement"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.