Suisse Infos locales Antisexisme - Féminisme Grève | Manifestation

Suivi de la grève féministe en images

Le 14 juin 2019, Renversé, en partenariat avec Barrikade, vous propose de suivre en direct la grève féministe qui aura lieu dans plusieurs villes de Suisse. Nous publierons des photos, des courts textes, et des informations concernants les flics et/ou d’éventuels fauteurs de trouble (mec cis relou, sexiste...). Si vous aussi vous voulez nous transmettre des informations, vous pouvez nous écrire à contact@renverse.co.

[Genève] 20H00 La manifestation arrive à la place Neuve, poings levés, sur un morceau de Diam’s. Tout le monde danse devant le grand théâtre. La boucle est bouclée. Fin du suivi.
[Lausanne] 19H48 La manifestation traverse le pont Chauderon.
[Lausanne] 19H38 La manif sauvage rejoint le parcours officiel et continue de déambuler dans la ville suivie par plus de 30’000 personnes.
[Genève] 19H28 La foule est gigantesque. De l’avenue de la Coraterie, en passant par les rues basses, jusqu’au bout du pont du Mont-Blanc, selon nos estimations, c’est environ 50’000 personnes qui défilent aujourd’hui.
[Lausanne] 18h54 Les flics bloquent la sauvage.

Le tracteur force le passage, la sono est à fond.

C’est la fête.

[Lausanne] 18h50 Une partie de la manifestation part en sauvage. Les flics voulaient qu’elles passent par une rue qui perturbe moins la circulation. Elles ont pris la grande artère en scandant "on passe ou on veut"
[Genève] 18h48 Les foulards violets sont déters.
[Berne] 18h47 Le Patriarcat est traîné à travers la Vieille Ville.
[Genève] 18h44 Le cortège est toujours sur le pont du Mont-Blanc. Dernière estimation environ 20’000 personnes.
[Zürich] 18h43 Après un discours "contre le sexisme, la violence sexualisée au travail, dans les médias et partout", la manifestation s’est écartée du parcours prévu et part en sauvage.
"Nous ne nous laissons pas dicter la route que l’on doit prendre".
[Genève] 18h26 Un mec cis réaliste.
[Berne] Environ 35’000 personnes sur la place du palais fédéral.
[Genève] 18h19
[Lausanne] 18h16 Toujours autant de monde à Lausanne. « Patriarcat, t’es foutu, les femmes sont dans la rue »
[Genève] 18h07 On dirait bien que les flics n’aiment pas le bloc révolutionnaire. ATTENTION. Il semblerait que certains se cachent dans les bus à l’arrêt.
[Genève] 18h06 Sur le pont du Mont-Blanc.
[Genève] 17h58 Prudence les chiens du capital veillent au grain.
[Genève] 17h50 Arrivée dans les rues basses. Elles sont maintenant 15’000. Le cortège rejoint d’un bout à l’autre cette artère genevoise dédiée au commerce. "AA, anti, anti capitaliste."

Des bombes à eau percutent les vitrines de Payot. Les slogans résonnent encore. "Macho t’es foutu les féministes sont dans la rue".

[Genève] 17h43 Du monde à Bâle aussi.
- 
[Genève] 17h40 Le bloc est accompagné par des personnes non-mec cis qui signent les slogans avec leurs mains.
[Genève] 17h35 Les boutiques de la Coraterie sont aspergées de sirop. Ce qui ne semble pas réjouir les voisins. Souriez les fantômes.
[Genève] 17h29 Les manifestantes quittent la place Neuve. 15’000 environ. Dufour est redécoré. Les flics leurs signalent qu’elles n’ont pas le droit de manifester masquées. ACAB, encore.
[Genève] 17h28 Une banderole est déployée sur un échafaudage.
- 
[Genève] 17h20 Le cortège est de retour à Dufour. "On est fortexs et fièrexs et féministes en colère." "Avenir féministes avenir décolonial. Avenir queer, queer, avenir génial." - Arrivée à la place Neuve.
[Zürich] 17H09 Les jeunes révolutionnaires zürichoises sont en forme.
[Genève] 17H06 D’une toute grande importance. Ce qu’il faut lire et ce qu’il faut savoir.
[Genève] 17H01 La rosalie se met en mouvement. Rappel antirep en cas de problème.
[Genève] 16h59 Rappel : le bloc en mixité choisie est sans mec cis.
[Genève] 16h50 Plus de 8000 personnes sont rassemblées sur la plaine de Plainpalais.
[Lausanne] 16h40 Environ 10’000 personnes manifestent dans les rues de Lausanne. Les cortèges de Chauderon, Bel-air et Saint-François se rejoignent. Les TL grognent.
[Genève] 16h26 Certaines ne peuvent pas participer à la grève. Sur ces pancartes ont peut lire des parole de femmes migrantes qui ont été récoltées par le centre de contact suisse. immigrées
[Genève] 16h17 La banderole de l’action antifasciste et de secours rouge a été arrachée par la flics aux Bastions. ACAB.
[Genève] 13H12
[Lausanne] 16H10 Plus de 1000 personnes à un rassemblement au centre ville.
[Genève] 16H05 Femmes* migrantes en colère.
[Genève] 16H00 La rosalie est arrivée.
[Genève] 15H55 La plaine de plainpalais est violette de monde.
[Zürich] 15H45 Plus de 2000 personnes ont participé au blocus de Centrale. Une action décentralisée a eu lieu devant un centre de détention pour saluer les détenues. "Portons la grève aux femmes* qui ne peuvent pas être dans la rue".
[Genève] 15H38 Uni Dufour, la rue est bloquée, ça crie : "parce qu’on est fortes et fières et féministes en colère". Le cortège se dirige en direction de Plainpalais.
[Genève] 15H35 Le cortège des Grottes est plus que DETER.
- 
[Genève] 15H30 Atelier banderoles et boissons prix libre sur la plaine de Plainpalais. Les prises de parole vont débuter.
[Genève] 15H25 ATTENTION. Des flics se baladent dans Uni-Dufour et font du repérage. ACAB. Du balai !
[Genève] 15H18 Le rassemblement des Pâquis se dirige vers Plainpalais.
[Genève] 15H12 Rassemblement des femmes réfugiées, déboutées, requérantes d’asile et de leurs ami.e.s sur la place des Grottes pour un picnic. Ambiance familliale. #revolutiondesenfants.
[Genève] 15H07 Les étudiantes d’Unimail arrivent sur la plaine de Plainpalais.
JPEG - 240.1 ko
[Lausanne] 15h04 Des messages laissés dans la rue.
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 2.5 Mo
[BREAK] 14H58 Un entretien de deux militantes chez nos conseurs de paris-luttes.info membre du réseau mutu tout comme Renversé et Barrikade. "Anouk (étudiante, investie dans les mouvements étudiants et de l’immigration coloniale et postcoloniale) et Maimouna (militante queer antiraciste « qui penche du côté marxiste de la force » et qui travaille dans un syndicat interprofessionnel du secteur public) nous livrent un récit du processus qui va mener de nombreuses femmes en Suisse à se mettre en grève pour la journée du 14 juin 2019."
[Genève] 14H47 Arrivée tardive au temple de Plainpalais pour écouter la conférence intitulée #Meetoodanslabible. Dommage, on aurait pu comprendre les racines du mal qui terrasse les cultures chrétiennes.
[Genève] 14H40 Bastions.
[Lausanne] 14H26 Cours d’auto-défense féministe.

Des revendications écrites par des manifestantes

JPEG - 2 Mo
JPEG - 2.3 Mo
[Bâle] 14H24 Action au gymnase Leonhard.
- 
[Zürich] 14H20 SI LA FEMME* VEUT, TOUT S’ARRÊTE ! 300 femmes*Inter*Trans*Queers occupent Central ! Ca part en manifestation sauvage... A suivre.
[Zürich] 14H05 Les féministes prennent le centre ville
- 
[Genève] 13H55 A l’assaut du lac.
JPEG - 363.3 ko
[BREAK] 13H45 Pour la pause déjeuner, une petite interlude média. On connaissait la mauvais foi des médias bourgeois lorsqu’ils sont remis en question, mais depuis peu c’est la RTS qui détient la palme. Tout en haut de la grande tour, les dirigeants frissonnent dès que la droite ou les institutions conservatrices leur reprochent que la pseudo-repésentativité de leurs émissions n’est pas respectée. La possibilité d’une nouvelle attaque comme No-billag, qui selon eux les a « terriblement fragilisé », est inimaginable. (La SSR a tremblé, mais c’est les employé.e.s qui paient. En effet, depuis quelques temps licenciements discrets et non reconduction de poste suite à des départs à la retraite sont monnaie courante.) Mais heureusement les élites ont de la suite dans les idées. Pour régler le problème, quoi de mieux qu’appliquer le vieux dicton : il vaut mieux prévenir que guérir. Il y a quelques jours, toujours au plus proche de l’actualité, l’émission Infrarouge (qui n’a de rouge que le nom) fomente un débat autour de la grève féministe, conscient qu’ils ne peuvent pas passer à côté de ce « sujet brûlant ». Plutôt que d’inviter des personnes qui auraient participé à l’organisation de la grève, les producteurs de l’émission préfèrent donner la parole à de sinistres invité.e.s tel que Lucie Rochat membre de l’UDC, Florian Evequoz d’Appel citoyen ou encore Nathalie Fontanet, Conseillère d’Etat genevoise et Christophe Reymond du Centre patronal ! La coordination romande de la grève féministe a réagi sur FB, les invitant à revenir sur leur programmation et « à organiser un vrai débat ». Ce à quoi Infrarouge a répondu avec une mauvais foi sans limite que l’émission s’intéresse à ce qui se passe « après » la grève et que donc c’est normal s’ils ne les ont pas invitées. Et paf ! Bien envoyé ! Service (public) dans le filet. On n’en veut pas de vos émissions. On préfère Renversé.co et Barrikade.info.
[Winterthur, Zürich et Berne] 12H10 Les agentes de santé ont déployé des banderoles dans plusieurs villes pour signifier leur colère. "Contre l’épuisement de notre santé !"
JPEG - 353.2 ko
[Berne] 12H00 Dans le quartier de Lorraine, diverses actions et graffitis ont fleuri dans la ville et la maison des médias a été décorée.
JPEG - 274.2 ko
JPEG - 361.3 ko
JPEG - 92.8 ko
JPEG - 363.9 ko
[Genève] 11H54 Les nettoyeuses font une action qui dénoncent les différences de conditions de travail entre le privé et le public. Plus de 10chf d’écart de l’heure ! 3h de plus par semaine ! Moins de vacances !
JPEG - 435.9 ko

Elles dénoncent également la mauvaise organisation de cette journée de grève : le patronat misait sur la « bonne volonté » des employées pour assurer le fonctionnement de l’hôpital. #toutesensembleetdeboncoeur

[Berne] 11H51 Début de manifestation au centre ville et sur la Bundesplatz
JPEG - 261.8 ko
[Genève] 11H40 Revendications des nettoyeuses des HUG et des aides à domicile de l’IMAD. L’enjeu principal est la ré-internalisation des prestations : le secteur du nettoyage doit être une structure interne de l’hôpital. Les institutions des services publics font des économies sur le dos des travailleuses. « Assez d’etre méprisées ! »
JPEG - 431.8 ko

"Réduction du temps de travail - Aménagement du taux d’activité après un congé maternité - Aménagement des temps de travail durant les périodes à charges familiales ou en fin de carrière dès 55 ans - Ré-internalisation du personnel chargé de l’entretien des bâtiments publics dans la fonction publique. - Prise en compte des années éducatives dans le calcul des annuités pour les temps- partiels inférieurs à 50% - Congé parental obligatoire avec traitement de 18 semaines pour le 2e parent - Politique de promotion des femmes aux postes de cadre - Allègement et adaptation le travail pour les femmes enceintes - Forte réprimande de toutes remarques sexistes ou liées au genre - Respect du congé fixe pour les temps partiels - Allégement du temps de travail le weekend - Mise en place de lieux dédiés à l’allaitement ou le tirage de lait sur les lieux de travail - Inscription dans le règlement le report du congé maternité pour hospitalisation prolongée du nouveau-né et paiement du salaire - Couverture perte de gain pour raison de maternité des CDD, Droit à l’assurance maternité durant une année sabbatique ou un congé parental pris suite à une naissance - Pas de pénalisation (non accès à une nomination) suite à un arrêt maternité - Le respect, à l’engagement, du droit consistant à ne pas demander si la personne est enceinte ou compte fonder une famille."

[Zürich] 11H38 Pendant ce temps à Zürich.
JPEG - 112.1 ko
JPEG - 110.6 ko
[Genève] 11H18 Devant les HUG, les discours commencent.
JPEG - 419.7 ko

"Le personnel des soins à domicile (IMAD) et le personnel hospitalier (HUG) se composent d’une large majorité de femmes et les politiques d’austérité successives ont progressivement détérioré, tant leurs conditions de travail que la qualité des prestations fournies. Cadence et rythme de travail accélérés, temps de repos écourtés, amplitude horaires augmentées conduisent à un épuisement du personnel ou au développement de troubles-musculo-squelettiques."

JPEG - 410.5 ko

"Les conditions de travail dans les secteurs hospitaliers et des soins à domicile étant de plus en plus rudes, la relève peine à se construire et les institutions font face à une pénurie de personnel qualifié, ce qui impacte négativement la qualité des prestations fournies." "Nous sommes celles qui sont exposées au sexisme et aux discriminations sur nos lieux de travail et de formation..."

[Lausanne] 11H11 Plus de 600 personnes à Saint-François écoutent la déclaration de grève. Il y a une traduction en langue des signes.
JPEG - 2.3 Mo
[Genève] 11H00 Devant l’Office Cantonale de l’Emploi, Stop aux discriminations contre les chômeuses. « Respectez nos compétences pour des emplois qualifiants ! »
JPEG - 372.9 ko
JPEG - 245.8 ko

leurs revendications :

JPEG - 320.7 ko
[Lausanne] 10H50 Le hall de la gare de Lausanne en vidéo
[Genève] 10H39 Sur la rotonde des HUG, les nettoyeuses sont en grève.
JPEG - 357.3 ko
[Lausanne] 10H35 Bloquage du hall de la gare de Lausanne. On ne peut plus rentrer.
JPEG - 2.2 Mo
JPEG - 3.4 Mo
[Genève] 10H30 À Unimail, viens sérigraphier ton t-shirt
JPEG - 470.9 ko
JPEG - 1.1 Mo
[Genève] 10H20 À Unimail, on se prépare. Atelier banderole, pancarte, sérigraphie... Chill out.
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 322.1 ko
JPEG - 196.9 ko
JPEG - 345.6 ko
[Genève] 10H06 Sur la rotonde des HUG toujours, RDV à 11h pour l’action : "Trop c’est trop" des nettoyeuses pour la ré-internalisation au sein de la fonction publique. Leurs revendications :
PNG - 573.2 ko
[Genève] 09H50 Sur la rotonde des HUG, Le personnel du secteur de la santé est en grève (HUG et IMAD).
JPEG - 321.7 ko
JPEG - 240.3 ko
[Lausanne] 09H39 Cette nuit, celle de Lausanne était illuminée pendant l’appel à la grève.
PNG - 1023.2 ko
[Fribourg] 09H34 Une banderole a été déployée sur la cathédrale.
[Bâle] 09H06 Plusieurs blocages sont en cours : au campus Novartis, sommercasino et Spalentor. Plus d’info sur Barrikade.info
JPEG - 551.5 ko
JPEG - 416.6 ko
[Genève] 08H20 La grève a déjà commencé. Sur le site de la bibliothèque numérique romande, un message apparaît lorsqu’on essaie de télécharger un auteur homme. "Pour marquer notre participation à cette action nous avons décidé de rendre possible uniquement le téléchargement des auteures femmes de notre catalogue (...) Profitez-en pour découvrir une des auteures de notre catalogue".
PNG - 1.2 Mo
Début du suivi le 14 juin 2019 à 8:30

Bâle

07H Petersplatz

Berne

08h30 Marche des associations depuis Kleine Schanze (Bundesgasse 7, 3011 Bern)
10h30 Parade de poussettes
de 10H à 22H Dans le quartier de Lorraine. Différents événement de la tranche antiautoritaire de la grève féministe
11h Appel à la grève
12h30 Actions à la Bärenplatz
15h30 Point de rencontre en Vieille Ville à Zytglogge
16h Grève générale
18h30 Rassemblements

Chaux-de-fond

11h Rassemblements éclaires et bruyants à la Place de la Gare de la Chaux-de-Fonds
11h-15h Repas en commun et rassemblement à la place de la gare
15h24 Actions bruyantes et prise de parole à la Place de la Gare de la Chaux-de-Fonds, avant le départ pour Neuchâtel
17h-18h Rassemblement cantonal, apéro

Fribourg

11h Appel à la grève Place Georgs Python
15h24 Action Stop inégalité salariale
18h30 Manifestation féministe départ Place Georges Python

Genève

7h-8h30 Dernier appel à la grève-actions : distribution de flyers dans toutes les gares et lieux de passage
Dès 11h RDV place de la Navigation aux Pâquis
11h rdv devant l’Agora au foyer des Tattes et au foyer de Saconnex pour rejoindre la grève
12h invitation aux femmes réfugiées, aux femmes déboutées, au femme femme requérantes d’asile et à leurs ami.e.s sur la place des Grottes pour un picnic.
14h30 Départ en cortège depuis les Pâquis vers le rassemblement de Plainpalais
15h24 Arrêt du travail
16h-17h Rassemblement à Plainpalais, prise de parole, stands, boissons
17h Départ de la manifestation, arrivée au parc des Bastions pour le festival Bastions de l’égalité.

UNIGE

11h Lecture de l’appel à la grève
14h Prises de parole sur le parvis, Uni-Mail
15h24 Rejoindre la plaine de Plainpalais
17h Départ de la manifestation féministe
Dès 11h RDV place de la Navigation

Syndicats

6h30 Tractage et piquet sur la rotonde des HUG, rue Gabrielle-Perret-Gentil 4
8h30 Accueil au secrétariat des Charmilles avec café/croissant (5, ch, Surinam, 1203 Genève) (UNIA)
9h Formation sur les droits des femmes au travail (5, ch, Surinam, 1203 Genève) (UNIA)
11h-15h Débrayage* des EMS Notre-Dame/Plantamour (UNIA)
12h-14h Action chômeuse en lutte et pour le droit au travail digne, rue des gares 16, devant l’Office Cantonal de l’Emploi
12h-14h Déjeuner féministe santé – Egalité au parc des Chaumettes
15h30 Rdv sur la rotonde (rue Gabrielle-Perret-Gentil 4) pour se rendre toutes ensemble à la plaine de Plainpalais
16h-17h Rassemblement sur la plaine de Plainpalais, prises de parole, chorale féministe
17h Départ de la manifestation depuis la plaine de Plainpalais

Lausanne

00h charivari à la chatédrale (Prendre casserole, cloches, instruments...)
04h Place de la Palud (prendre avec soi des stickers de la grève, du tissu violet...)
08h rdv à Saint-François pour le petit-déjeuner
10h Flashmob et chorale à Saint-François
11h Lecture de l’Appel à la grève, repas, ateliers à la place Saint François
15h24 Rassemblement à St-François
18h00 Départ du cortège avec halte à la Gare pour accueillir les manifestantes de tout le canton

Neuchâtel

11h Rassemblement éclairs et bruyants au Temple du Bas, rue du Temple Neuf
15h24-17h Actions bruyantes et prise de parole au Temple du Bas, rue du Temple-Neuf
16h45 Départ pour le rassemblement cantonal à la gare de Neuchâtel
17h-18h Rassemblement cantonal à la gare de Neuchâtel, apéro cantonal de l’égalité
18h Cortège cantonal de la grève des femmes*
(Départ de la gare vers le centre de Neuchâtel)

Monthey

9h30 Marche féministe départ de la statue de la Vièze Déchaînée vers le Pont Couvert
11h Appel à la grève qui sera lu par des femmes du Collectif
13h30 Le cortège montheysan se déplacera en direction de la gare pour se rendre à Sion
14h17 Train pour Sion

Sion

11h Place de la Planta à Sion : lecture de l’appel et chant des doléances
15h24 Freeze Flash mob dans tout le Valais
17h30 RDV place de la Planta pour la marche à travers la ville

Vevey

11h Toutes les femmes arrêtent le travail et se rassemblent pour la lecture du manifeste à la place Robin
13h30-15h Défilé en ville de Vevey
15h24 Retour à la place Robin
16h Départ depuis la place Robin pour la gare de Vevey direction la place St-François pour 18h.
16h30 Train pour Lausanne

Zürich

16H30 point de rassemblement avant la manifestation pour les personnes trans, inter et non binaires

Articles de la même thématique...

Gréve féministe et travailleureuses du sexe.

Ce texte a pour vocation de répondre à l’explosion de commentaires putophobes et abolitionnistes qu’il y a eu sur les réseaux sociaux suite à la campagne d’affichage du salon érotique le...

Pourquoi le terme Femme* ne nous suffit pas

Le terme Femme* est de plus en plus utilisé ces derniers temps et il nous semble urgent d’ouvrir le débat afin qu’il ne s’impose pas sans qu’il y’ait eu une vraie discussion sur les enjeux qu’il...

> Tous les articles "Antisexisme - Féminisme "

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.