Allemagne Infos d’ailleurs Répression - Enfermement

À Berlin, les flics ont attaqué un lieu anarcho-queer-féministe

Samedi 20.07.2019, nouvelles de Friedrichshain, Berlin : Ce matin, les flics ont attaqué le Liebig34. Étrange pour un samedi, et étrange mélange d’unités de condés, de différents départements. De nouveaux visages de flics en civil sont apparus, mais quelque chose ne change pas : la répression.

Il est probable que la raison qui a motivé le raid soit les pavés jetés de la maison au cours des dernières semaines. Ainsi, après avoir ramassé des pierres sur la Dorfplatz (nom donné au croisement entre la Liebigstraße et la Rigaerstraße) vers 2h30 du matin, les flics ont obtenu une ordonnance du tribunal et un mandat de perquisition pour fouiller une partie de notre maison et sont revenus vers 6h30. Ils sont passés par l’arrière-cour et la porte d’entrée, ont scié les portes et défoncé les barricades et ont ensuite pu rentrer de force chez nous. Une avocate est rapidement arrivée sur les lieux et a pu observer et témoigner. Au total, les flics ont passé environ trois heures dans la maison, après avoir fouillé officiellement et intensivement trois pièces mitoyennes et le grenier. Ils ont aussi mis leur nez dans les chambres privées non verrouillées, ont arraché des affiches des murs, renversé des meubles, coupé des câbles Internet et détruit des fenêtres. Au cours de la fouille, ils ont largement documenté l’intérieur et la structure de notre maison. Dans la partie officiellement perquisitionnée, ils ont recueilli beaucoup d’ADN et d’empreintes digitales sur des objets du quotidien. Ils en ont également embarqué certains, que ce soit des mégots de cigarettes, des pierres, des bouteilles, des interrupteurs Internet, de la peinture murale et des vêtements. Cependant, il n’y a pas eu de contact direct avec les personnes présentes dans la maison et ils n’ont demandé aucune donnée personnelle.

JPEG - 456.9 ko

Dès lors, des actions de solidarité ont eu lieu : sur le toit voisin, le Liebig14, des feux d’artifice ont été tirés en direction des flics, une voiture de police s’est retrouvée couverte de pierres et de peinture, des barricades ont pris feu dans la rue Rigaerstraße. Des gens sont venu·e·s en soutien et continuent de nous soutenir maintenant, nous aidant à réparer les portes.

Ce matin, la situation s’aggrave donc dans le quartier : notre colère s’accentue, car le harcèlement et la répression augmentent. Ensemble, nous avons survécu à cette matinée, mais l’intensification des prises d’ADN nous préoccupe. Cela démontre une intention de normaliser l’enregistrement de l’ADN et signifie que les policiers veulent remplir leurs bases de données. Le prélèvement d’échantillons aléatoires tels que les mégots de cigarettes, les tasses, les bouteilles vides et les cadres de fenêtres montre que même les formes les plus élémentaires de la vie quotidienne alternative sont criminalisées de manière préventive et placées sous la suspicion générale. Il suffit donc maintenant de boire une tasse de café au sein d’une « house project » queer-féministe pour finir dans une base de données génétique à vie, sans même une accusation concrète d’un soi-disant crime !

Notre réponse : Formez des gangs et passons à l’action ! Ce n’est qu’ensemble que nous sommes fort·e·s !

Devenez actifs et actives, et n’attendez pas le jour J. Dans le cas de Liebig34, nous saluons les actions de toutes sortes, qu’elles soient centralisées ou non. Au cours des derniers mois, on a vu des étincelles jaillir dans les yeux de camarades. Nous assistons à une augmentation des pratiques radicales et militantes qui font référence aux questions féministes. Nous en voulons plus !

Des rassemblements sont prévus à Berlin ce week-end, mais n’hésitez pas à montrer votre soutien où que vous soyez !
Si jamais vous avez de longs câbles Internet à donner, nous sommes preneur·euse·s, les flics ont coupé nos câbles, mais nous ne resterons pas coupées du monde !

Pour des informations actuelles sur Liebig34, suivez-nous sur Twitter @Liebig34Liebig et http://liebig34.blogsport.de/ (surtout en allemand et anglais).

Plein d’amour,

Du collectif Liebig 34.

Articles de la même thématique...

Surveillance : l’ampleur de l’enquête du G20 en Suisse

Neuf mois après le sommet du G20 à Hambourg en 2017, la police a frappé simultanément à trois endroits en Suisse. Nous avons eu accès à une partie des dossiers de la police cantonale d’Argovie et avons décidé de publier les informations que nous y avons...

Solidarité avec Exarcheia

Exarcheia, quartier autogéré et solidaire d’Athènes où s’organisent et s’inventent de nouvelles formes de vie, est en train de se faire attaquer et matraquer par les forces de l’ordre grecques. Face à...

> Tous les articles "Répression - Enfermement"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.