Colombie Infos d’ailleurs Répression - Enfermement

Le début de la fin des accords de paix en Colombie ?

Le 9 avril 2018, l’armée colombienne a arrêté le leader FARC Jésus Santrich sur la base d’un mandat d’arrêt international provenant des Etats-Unis. Les accusations portent sur les prétendues activités criminelles en lien avec le narcotrafique qu’aurait exercé le leader FARC après la signature des accords de paix en 2016. Ces allégations sont évidemment infondées et représentent un ultime acte de sabotage du processus de paix. Les véritables intérêts du gouvernement colombien dans la conclusion des accords de paix avec la FARC deviennent chaque jour plus évidents.

Ce montage juridique fait suite à une politique d’extrême hostilité envers les ex-combattant.e.s exercée par l’extrême droite au pouvoir dans le pays. Entre 2017 et 2018, plus de 100 leaders politique ont ainsi été assassiné.e.s ; depuis le début de l’année, plus de 50 ex-combattant.e.s FARC ont également été assassiné.e.s ; sans parler de la recrudescence des forces paramilitaires dans le pays… Pour ne donner que quelques indices sur la période supposément de “post-conflit” que vit le pays. Pendant ce temps là, le président Juan Manuel Santos se pavane en chemise blanche avec brochette de colombe blanche et les autorités européennes s’interrogent sur la disparition du fonds pour la paix (plus de 200 millions de dollars)…

Il est évident que l’extrême droite, mains dans la main avec le gouvernement Etats-Uniens n’a aucunement la volonté de construire la paix avec la FARC. Les accords de paix ont été un moyen de désarmer la guérilla et l’arrestation d’un de leur leader politique n’est que la suite logique d’un engrenage politique qui élimine depuis plus de 50 ans systématiquement toute opposition politique dans ce pays.

Militancia Fariana : fuerza !

Articles de la même thématique...

[Vidéo] Massacre dans les prisons en Colombie

Le samedi 21 mars 2020 des émeutes ont éclaté dans les prisons en Colombie. On pense qu’il y a eu environ 30 morts. Cette courte vidéo met ces évènements dans le contexte de la crise du covid-19 et des conditions de...

Vers la fin de la détention administrative ?

Avec l’impossibilité d’expulser, Genève libère les personnes enfermées dans ses centres de détention. Toutefois, les personnes ayant été infectées par le virus covid-19 se voient incarcérées dans la prison surpeuplée de Champ-Dollon. Qu’en sera-t-il de la...

Massacre dans les prisons en Colombie

Le 21 mars 2020, à partir de 21h30, les personnes incarcérées exigeant des mesures sanitaires efficaces afin d’éviter la contagion du virus du syndrome respiratoire aigu grave, Sars-Cov 2 (COVID-19),...

> Tous les articles "Répression - Enfermement"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.