Genève Infos locales Logement - Squat Anticapitalisme | Antirep | Malagnou | Manifestation

La ville est à nous ! 3000 personnes dans les rues de Genève

La rentrée est arrivée mais la maussaditude qu’elle nous inspire n’a pas suffi à arrêter les 3000 personnes présentes aujourd’hui. En cette fin de journée clémente, nous avons été nombreuses à nous rassembler derrière des banderoles pour crier notre dégout face aux politiques qui nous privent de notre ville.

Dans ce cortège coloré, des prises de parole du groupe anti-répression ont donné des conseils avisés en cas de contacts forcés avec la police (bouh !) puis le collectif Perce frontière a pris la parole, suivi de Sans Retour et de personnes en exil pour protester contre les conditions de vies imposées aux requérantes d’asile et refuser l’instrumentalisation de leurs situations à de bas desseins politiques (rappelons que le conseil d’Etat tente de justifier l’expulsion du 154 rte de Malagnou en prétendant vouloir attribuer le bâtiment à des personnes en exil). Les habitantes de la maison collective de Malagnou ont fait l’historique de leur conflit avec l’Etat de Genève et réclamé la reconduction immédiate de leur bail, la CUAE (syndicat étudiant) quant à elle a dénoncé les difficultés auxquelles font face les étudiantes en matière de logement. De nombreux textes ont été distribués tout au long du trajet grâce au chariot infokiosque dont un tract sur le fait de se masquer en manif particulièrement à propos vu la surveillance policière dont a fait l’objet cette joyeuse marche.

Il est clair que si l’appel émane de la maison de Malagnou, le mouvement qui s’est initié au début de l’été rassemble désormais des collectifs en lutte contre les tentatives de lisser et de policer notre ville. Nous habitons là, nous vivons là, nous investissons ces espaces, cette ville n’est pas lisse parce que nous ne sommes pas lisses et nous refusons de fabriquer une ville destinée aux banquiers.

La manifestation a commencé aux 22 Cantons puis s’est élancée en direction du pont du Mont-Blanc. Citons qu’à hauteur du Plaza, 3 mineurs ont été arrêtés par les chtars pour une raison inconnue (et probablement grotesque). Emmenés au poste de la Gravière, nous savons qu’ils ont à présent été relâchés. Des contrôles préventifs de deux groupes ont par ailleurs eu lieu avant la manifestation, heureusement sans suites.

La foule a continué son parcours en remontant les rues Basses sous le son rythmés de slogans novateurs, et de deux camions aux ambiances musicales rythmées. Saluons aussi la créativité sans fin du maintenant redoutable char karaoké qui a permis de mettre de l’ambiance tout au long de la manifestation.


En arrivant sur la Place Neuve, sans doute impressionnés par notre incroyable démonstration de force, les robocops se sont parés de leur plus beaux casques. Ne cédant pas aux provocations gratuites de leur mines revêches, le cortège continue jusqu’à la Plaine de Plainpalais.

Dès l’arrivée le collectif d’associations d’habitantes de quartier de Genève a décerné en live les prix des pires catastrophe immobilières de Genève, classées en 5 catégories , telles que « la spéculation la plus lucrative » ou encore « la densification la plus ébouriffante » , en parallèle une fête foraine prend place afin de clore joyeusement le défilé.

Dans la bonne humeur, nous nous installons sur la plaine de Plainpalais pour un moment de bonne humeur partagée, parce que si vous ne l’aviez pas encore compris, aujourd’hui nous prenons la ville !

P.-S.

Ça ne fait que commencer !

Articles de la même thématique...

 !!! MANIF-BAHNHÖFLI RESTE !!!

Descendons dans la rue afin de défendre les espaces ouverts autonomes. !!! PAS DE DEMOLITIONS SANS PROJETS !!! !!! BAHNHOFLI RESTE, ET LES AUTRES AUSSI !!! !!! NON A LA SPECULATION IMMOBILIERE...

> Tous les articles "Logement - Squat"

Publiez !

Comment publier sur Renversé?

Renversé est ouvert à la publication. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site ou à travers un formulaire ad-hoc. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder!
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via notre e-mail de contact.